0

«Je suis dans l’émotion et je souffre. Je suis abattue.?? Choc, émotion et souffrance psychologique étaient mon lot quotidien. J’ai passé 14 ans avec mon mari. Le testament qu’il a laissé est à la base du combat que j’endure.??Ma belle famille se dresse curieusement contre moi. Je ne comprends pas cette haine. Kester a librement fait son testament.?.." a déclaré Florence Bandu Emeneya à KinshasaLes autorités congolaises et la famille ne peuvent que respecter la volonté de l’illustre disparu. Les contenus dudit testament ont été dévoilés et confirmés par Lolo Mutima qui est un proche de Kester en Europe.




Une constellation d’hommes et de femmes, toutes les couches de la population confondues, a juré de vivre en live le dernier moment marquant la fin du pèlerinage sur terre de la star. Chagrin et émotion étaient lisibles sur les visages de milliers de Congolais qui sont venus dire Adieu… Adieu… Adieu le King de la musique congolaise moderne.

Le temps sur l’esplanade du Palais du peuple était maussade lors de l’arrivée du corps et de l’inhumation de l’artiste Emeneya Kwa Mambu Jean Mubiala.??Ils sont venus de partout pour s’incliner devant le cercueil et rendre les hommages mérités au leader et fondateur de l’orchestre Victoria.

D’aucuns ne pouvaient résister devant une circonstance noire caractérisant la douleur de séparation éternelle avec un chanteur à la voix velours, au style hors du commun et à l’aisance onctueux sur la scène musicale.??C’est depuis dimanche 2 mars 2014, que Emeneya dit Mela Campe Evala Malakoze repose pour l’éternité en son dernière demeure qui n’est autre que le Nécropole « Entre Ciel et Terre », dans la commune de la N’sele, à Kinshasa.??Curieusement, l’oraison funèbre a été marquée par des insolences comportementales manifestées par certains membres de la famille biologique de l’illustre disparu, en connivence avec Liliane, une des ex-épouses de Kester.??

Cette dame, sortie on sait d’où, se mise a lancé de quolibets contre la veuve Florence Emeneya Bandu, la femme légitime de l’illustre disparu.??

D’après nos sources basées à l’Hexagone, l’ex-épouse de l’artiste a voulu reproduire le même scandale pathétique créé le mardi 25 février 2014 lors de la levée du corps au funérarium de l’hôpital Marie Lannlongue, en France.??Bas les masques ! Liliane était la bienvenue. Florence Bandu, prévenue in extremis, n’a eu que quelques minutes de recueillement dans une atmosphère hostile, témoigne un confrère résidant à Paris.??

La répétition des incidents a obligé la veuve à regagner son domicile pour éviter les tensions et honorer la mémoire de son mari.?Pour sa part, la veuve qui ne s’était jamais exprimée depuis la disparition de son mari, a réagi en ces termes :

«Je suis dans l’émotion et je souffre. Je suis abattue.?? Choc, émotion et souffrance psychologique étaient mon lot quotidien. J’ai passé 14 ans avec mon mari. Le testament qu’il a laissé est à la base du combat que j’endure.??Ma belle famille se dresse curieusement contre moi. Je ne comprends pas cette haine. Kester a librement fait son testament.?

C’était un intellectuel et une tête pensante. Il a eu trois ans de répit pour prendre ses décisions. Liliane ose m’injurier en oubliant pourquoi Emeneya l’a répudiée.??Kester n’avait pas le droit de voir son fils Kevin à l’hôpital. Elle a monté tous ses enfants contre leur papa. Elle veut quoi maintenant ? Qu’elle se taise car je ne suis pas sa rivale ».??Et Florence de conclure : « Dieu seul sait combien j’ai aimé mon mari; je l’ai aidé de toute ma force.

J’ai passé deux mois à l’hôpital avec lui.??Je ne l’ai pas quitté un seul instant. Sa famille sait comment j’ai souffert. J’ai perdu huit kilos. Aujourd’hui, j’ai passé une journée difficile.??On m’a abreuvé d’injures. Je viens de revoir le corps de mon mari dans des conditions abracadabrantes. Tout a été fait pour m’empêcher d’assister à cette cérémonie cruciale ».??
Et pourtant, apprend-on, après l’échec de ses deux premières unions (avec Francine et Liliane), Kester a passé des pires moments. Très sérieusement, il avait juré de ne plus se marier. Comprenez sa honte en apprenant qu’il a été cocufié par des proches.??

Mais, quelques mois après sa rupture avec Liliane, sa deuxième compagne, il a rencontré une femme pas comme les autres. Devant ses yeux incrédules, est apparue une sirène incendiaire. Un modèle pour les magazines.

King, qui sait apprécier la beauté et l’exalte comme son aïeul Salomon, est tombé K.0. D’habitude, on fait la queue pour faire la bise à ce genre de femmes.??Absolument canon, elle s’appelle Florence Bandu, mais la Reine Flor lui irait nettement mieux.

Corps de rêve, des yeux magnifiques, charme fou. Une vraie œuvre d’art. Le gros lot pour un cœur en charpie. Bye bye les infidèles.??Journaliste et reine de beauté?
Pour ceux qui ne la savent, Florence baptisée la Reine Flor par son époux chéri (Emeneya) est née en 1981 à Kinshasa. La belle créature kinoise savoure la gloire en 2000 lorsqu’elle est élue Miss RDC. Elle figurait parmi les perles rares de l’agence Dechris Business de Bandalungwa.??Sous l’ère du M’Zee. Belle- bien sûr et intelligente, la charmante fille entame aussitôt une fracassante carrière de journaliste à TKM et RAGA.

Séduite par le « Descendant d’Abraham » et enlevée illico de la circulation, carrière stoppée net, c’est elle qui a fait abréger les souffrances de King et lui a rendu la vie plus belle.??La Reine Flor était tout à fait la femme qu’il voulait. Et pour prouver que cette fois-ci il était réellement amoureux, il lui a dédiée la chanson «La reine des fleurs », un tube romantique de l’album «Longue histoire».??Très séduit par sa beauté fascinante, King et la Reine Flor se sont mariés officiellement en 2001 à la Mairie de Noisy le Grand (Banlieue parisienne).??Union bénie en quatorze ans par trois adorables enfants : Gregory (13 ans), Brandon (8 ans) et Franklin (6 ans).
Sans oublier de multiples projets. « Un quatrième enfant est en route », nous a susurré sa sœur Mama Marie Bernadette.??

La Reine Flor a tout changé dans la vie de King, témoigne un proche de Victoria Eleison. Elle était son lever de soleil et son émeraude. Pour la Reine Flor, Kester est devenu casanier : il ne sortait pas trop. C’est bien connu au demeurant que la star n’avait pas un penchant à papillonner.??

La Reine Flor et King Kester étaient papa et maman pyjamas. Ils restaient tranquilles dans leur nid de Noisy le Grand avec leurs enfants. Vous allez dire que ça ne sert à rien de cacher une femme aussi belle que La Reine Flor ???Que dit le testament !??Pendant dix ans, la Reine héritière s’est révélée responsable, fidèle et un tantinet otage de son mari qui refusait de la montrer à ses fans. Florence Emeneya comprenait cette jalousie et s’inclinait.??

Reconnaissant envers cette femme, King avait revu son testament. ?Et pour cause ! Depuis trois ans, il savait que son cœur pouvait le lâcher à tout moment. Les médecins ne lui avaient pas caché la vérité.??«Tous mes biens reviennent à mon épouse et à mes enfants», clamait-il. Vous avez bien entendu. Ses comptes et toutes ses maisons y compris la fameuse Maison Blanche reviennent à ses enfants et à l’épouse légitime reconnue par la législation française : Madame Florence Emeneya ! Communauté des biens oblige.

?Les autorités congolaises et la famille ne peuvent que respecter la volonté de l’illustre disparu. Les contenus dudit testament ont été dévoilés et confirmés par Lolo Mutima qui est un proche de Kester en Europe.??Sachant qu’elles n’auront rien, les anciennes compagnes du King perdent l’humilité et commencent à s’agiter. Elles n’hésitent pas, au cours de ces jours de deuil, de propager des ragots sur la veuve officielle.

La famille Mubiala, jusque là exemplaire, craque à son tour.??Elle ne semble pas apprécier que les responsables politiques de Kinshasa s’adressent directement à la veuve Florence.??

Dossier à suivre !
??Jordache Diala/La Prospérité

RADIO Le direct

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top