Liens commerciaux

0



*La grande artillerie est lâchée, avec l’entrée en action de ses deux machines politiques, pour la mobilisation et la conquête des âmes. Le Parti pour Action (PA) et l’Asbl Kabila Désir (KD) appellent le peuple congolais à s’enrôler massivement en vue de participer activement aux futures élections. Aussi, invitent-ils le peuple et la majorité silencieuse qui soutiennent l’action transformatrice du Président de la République à se décomplexer, en se déployant afin de porter très haut son leader, son action et sa vision. Il s’agit de recommandations qui ont sanctionné la troisième édition de l’Université d’Eté clôturée hier, dimanche 7 août, après deux jours d’intenses réflexions, à la Maison du Soft International, à Kinshasa/Ngaliema. Sous les auspices du Professeur Tryphon Kin Kiey, Président de ce Parti politique, les participants ont été édifiés sur trois principales notions notamment, les réseaux sociaux en tant qu’une nouvelle communication politique ; Kabila Legacy, pour comprendre comment présenter et défendre l’héritage politique du Chef de l’Etat; comment préparer et gagner une élection nationale et provinciale en RD. Congo ?

La particularité de cette édition se justifie par le fait que l’Association Kabila Désir ait rejoint le PA dans ce courant, dont il est le seul mouvement politique à organiser en RDC. Selon Tryphon Kin-kiey, le pays se trouve dans un contexte politiquement difficile, en ce qui concerne essentiellement, la tenue du ‘’dialogue ou non’’. Ce qui nécessite une reflexion, surtout qu’il y a également les élections à venir. D’ailleurs, le Chef de l’Etat était clair lors de son passage dans l’Est de la République quand il disait qu’il faut mettre le cap vers les élections, qui dépendent de la CENI.

Des notions pertinentes

Pour Kin-kiey, les réseaux sociaux sont essentiels en ce sens qu’ils constituent une nouvelle communication politique, qu’il faut maîtriser. ‘’C’est un peu notre fondement politique’’, dit-il. Ce thème était présenté conjointement par Henri Mbuyi et Papy Tamba, dès le premier jour.

Juste après, Dieudonné Mirimo, ex-Rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CEI) s’est exprimé sur comment préparer et gagner une élection nationale et provinciale en RDC. Etant donné que le train des élections est en marche avec l’enrôlement qui a été lancé dernièrement dans le Nord-Ubangi, il a donné les clés de la réussite aux échéances. A cet effet, il a proposé aux futurs candidats de s’impliquer dans la mobilisation des électeurs. La CENI va publier le chronogramme de l’enrolement dans les différentes provinces. ‘’Chaque candidat doit descendre dans sa circonscription pour mobiliser les électeurs en prévision des prochaines élections’’, a-t-il déclaré. Au-delà de cela, ils doivent également identifier les colistiers avec lesquels ils vont affronter le processus, et connaître les défis qui les attendent lors de différentes prochaines campagnes.

A l’en croire, la Loi électorale promulguée en 2015 précise que pour la Députation Nationale, la RDC compte 169 circonscriptions plus la ville de Kinshasa dans laquelle seront regroupées les différentes communes. Mais, en ce qui concerne la Députation provinciale, 189 circonscriptions sont prévues, dans lesquelles sont comprises les communes de la capitale.

Au deuxième jour, Jean-Pierre Kambila, Directeur du Cabinet adjoint du Président de la République, est intervenu pour parler de Kabila Legacy. ‘’A quoi sert un pouvoir ; le pouvoir politique sert à mettre en place un projet de société ; quelles sont les forces en présence ; que veulent faire ceux qui cherchent ce pouvoir ; qui sommes-nous ; que devons-nous faire pour sauvegarder le pouvoir ?’’, sont les six points qu’il a développés, à cet effet.

M. Kambila estime que l’Etat a essentiellement le rôle consistant à faire des actions et transfomer la société. Pour y parvenir, les gens doivent se réunir et mettre en place un projet de société, qui constitue la principale base du combat politique. ‘’Et, aujourd’hui en RDC, il y a un projet de société qu’on voit se réaliser, avec spécialement, la construction des routes’’, a-t-il affirmé. C’est aussi une raison de dire : « Kabila totondi yo naino te, posa na yo nanu esili te », entendez : (Kabila, nous avons encore besoin de toi en lingala).

Pour clore ses propos, il conseille aux Kabilistes de se décomplexer, en vue de sauvegarder le pouvoir.

Il faut signaler qu’à part Kinshasa, les participants à ces assises sont venus de différents coins du pays, entre autres, Matadi, Lubumbashi et Masi-Manimba. Après avoir adopté la déclaration finale, chacun d’entre eux a reçu un brevet de participation.

La Pros.

Déclaration politique commune de Kabila Désir ASBL et du Parti pour l’Action

Le Parti pour l’Action et Kabila Désir ASBL, porte-drapeau de la Majorité Présidentielle, réunis en Université d’Eté du 06 au 07 août 2016 à la Maison du Soft International sur les hauteurs de Binza UPN à Kinshasa, font la déclaration dont la teneur suit :

Le Parti pour l’Action P.A et Kabila Désir ASBL, forces combattantes en prémière ligne de la Majorité Présidentielle renouvellent pleine et entière confiance à son Excellence, Monsieur le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, Chef de l’Etat, Autorité Morale de la Majorité Présidentielle et réaffirment leur appartenance à cette famille politique dont le P.A est co-fondateur.
Le Parti pour l’Action et Kabila Désir Asbl apportent leur total appui à la tenue du Dialogue National inclusif et sont en cohérence avec le Groupe de soutien à la Facilitation qui appuie le Facilitateur Edem Kodjo, dont l’intégrité et la compétence sont avérées.
Le Parti pour l’Action et Kabila Désir Asbl qui ont pris part active au meeting du 29 juillet 2016 au Stade Tata Raphaël de Kethulle, saluent l’initiative de la Majorité Présidentielle et remercient à cette fin, ses militantes et militants et Mamu Nationale Tshala Muana pour avoir, à cette occasion, porté haut l’Hymne de Kabila Désir.
Le P.A et Kabila Désir Absl notent, en effet, que le meeting de la Majorité Présidentielle a drainé une marée humaine d’au moins 200.000 personnes alors que celui du Rassemblement de l’Opposition n’a réuni qu’à peine 15.000 personnes et une poignée de curieux sur un espace réduit. Du coup, Kinshasa, comme en 2011, fatiguée par des discours haineux des opposants et, désormais séduite par les multiples réalisations de Son Excellence, Joseph Kabila Kabange est à nouveau tombée sous le charme de la Majorité Présidentielle.
Le P.A et Kabila Désir Asbl croient pouvoir renforcer cette dynamique gagnante dans la perspective des élections prochaines devant être conjuguées avec Joseph Kabila Kabange.
Dans la logique de cristalliser cette dynamique gagnante de la Majorité Présidentielle, les sociétaires de Kabila Désir Asbl réunis en deux jours d’Université d’Eté, après des échanges démocratiques pertinents, ont levé l’opption de muter l’Asbl Kabila Désir en Parti politique dénommé : « Kabila Désir » en sigle.
Les deux mouvements politiques s’engagent à jouer leur rôle de sentinelles politiques et affirment que rien ne peut se faire sans Joseph Kabila, ni contre lui.
Le Parti pour l’Action et Kabila Désir Asbl invitent le peuple Congolais et la Majorité silencieuse des Congolais qui soutiennent l’Action transformatrice Sociétale du Président Joseph Kabila Kabange à se décomplexer et à se déployer afin de porter très haut notre Leader, son action et sa vision.
Le Parti pour l’Action et Kabila Désir Asbl appellent le peuple congolais à se faire enrôler massivement en vue de participer activement aux scrutins qui se profilent à l’horizon.
Le Parti pour l’Action et Kabila Désir Asbl se réjouissement de la tournée effectuée par le Chef de l’Etat dans la Partie Est de la République où des crimes abominables ont été commis. Le Parti pour l’Action et Kabila Désir Asbl ne comprennent pas les commentaires émis par une certaine frange de l’opposition après la déclaration présidentielle sur le processus électoral.
Le Président de la République, Garant du bon fonctionnement des institutions de l’Etat répondait à une question sur le processus électoral et il était normal qu’il donne des indications précises sur les dispositions constitutionnelles et sur les procédures engagées.

Curieusement, les mêmes qui réclamaient à cor et à cri que le Président de la République, Chef de l’Etat, se prononce sur le processus électoral s’érigent paradoxalement en détracteurs et lui reprochent de se substituer, désormais, au Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante.

Alors que le Président de la République attend de l’Opposition congolaise des propositions sérieuses, voilà que cette dernière, fidèle à ses habitudes, brille à nouveau par ses éternelles contradictions.

Fait à Kinshasa, le 7 août 2016

Pour Kabila Désir

Pour le Parti pour l’Action
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top