Liens commerciaux

0


Le compte à rebours a commencé. Le Mouvement de Libération du Congo, MLC, hausse le ton. Le parti cher à Jean-Pierre BEMBA donne sa voix par rapport aux enjeux politiques de l’heure, en République démocratique du Congo. Le MLC, à travers la voix de sa Représentante en Belgique, estime que le dialogue reste inopportun avec l’actuel Président en place, Joseph KABILA. Pour Mme Marie-Louise EFEKELE, à qui repose la confiance de BEMBA, son parti est un peu en marge par rapport à toutes les tractations qui sont faites actuellement par une frange de l'opposition. Concernant le dialogue, elle se dit contre la démarche qui profite à un pouvoir dont le mandat touche constitutionnellement, à sa fin. Quant à Edem Kodjo, qui est récusé par une frange de l’opposition à Kinshasa, la représentante du MLC/Belgique fait montre que la position semble être mi-figue, mi-raisin. Pour elle, l’opposition et la majorité passent à côté de la réalité. Par ailleurs, Mme EFEKELE préconise un schéma clair dont la quintessence repose dans la Constitution qui offre toutes possibilités d’une alternance politique démocratique, à la tête du pays. Dans un communiqué signée MLC à partir de Bruxelles, le parti cher à JP Bemba a réagi également par rapport aux propos tenus par Joseph Kabila, récemment, de passage, en Ouganda sur la question électorale en RDC. Retrouvez- ci-après - l’intégralité du communiqué du MLC/Belgique.

DECLARATION POLITIQUE DU MLC/Belgique

Jour J- 40 = 19 septembre référence art 73 de la constitution: « Le scrutin pour l'élection du Président de la République est convoqué par la Commission électorale nationale indépendante quatre-vingts dix jours avant l'expiration du mandat du Président en exercice». Très récemment, l'actuel président s'est prononcé sur la question électorale avec ces propos: « Il y a une opinion qui veut faire croire que c'est le président ou le gouvernement qui organise des élections. Le fait est que ce n'est pas le président qui organise les élections». Il ajoute: «Pour faire une élection, il faut avoir un fichier électoral et à défaut d'un fichier, il faut absolument faire ce que l'on appelle un recensement électoral". "C'est par cette unique voie que les élections doivent être organisées, c'est ça le processus électoral".

Chers compatriotes, vous constaterez que l'actuel président Joseph Kabila fait exprès de ne point donner des bonnes réponses, censées d'éclairer la communauté tant nationale qu'internationale.

C'est ainsi que nous peuple devons avoir la conscience nationale, la responsabilité de l’Etat et surtout la force de combattre.

Joseph Kabila, le locataire, a un préavis de 3 mois qui débutera du 19 septembre au 19 décembre fin du contrat léonin qu'il a signé de 2006 à 2011. Non....le peuple n'est plus dupe, nous lui avons démontré notre force avec fracas ces derniers jours, nous allons multiplier nos efforts en lui dictant les bonnes réponses à communiquer, celles-ci se trouvent dans les arts 75, 76 et 220 de la constitution.

Dans 40 jours, le gouvernement devrait saisir la Cour Constitutionnelle afin qu'elle puisse déclarer la vacance du Président actuel et son empêchement définitif. Tel sera le schéma le mieux approprié pour une alternance politique et démocratique.

Marie-Louise EFEKELE

La Représentante MLC/Belgique
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top