0
Liens commerciaux



Il l’a déclaré hier, lundi 15 août. C’était face aux professionnels des médias, juste après sa rencontre avec les Evêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo. Nangaa Corneille, Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, estime, non sans humour, que comme des politiques ont des préalables pour aller à un dialogue réussie, la CENI en a les siens, pour des élections correctes. Et, à l’en croire, la révision du fichier électoral en est un. Sur ce, il a formulé quelques demandes aux princes de l’église catholique, entre autres, la mobilisation de la population à aller se faire enrôler et des acteurs politiques à participer constructivement à ce processus. Il a annoncé que le vendredi prochain, la CENI compte organiser une rencontre avec la classe politique.

Comme plusieurs acteurs majeurs en République Démocratique du Congo, Corneille Nangaa a été le convive de Marcel Utembi, l’actuel président de la CENCO. Les contours de la crise électorale a été au menu de ce tête-à-tête. Il s’agissait, concrètement, de la problématique de la révision du fichier électoral qui, selon les propos de Nangaa, devrait prendre au bas mot, seize mois. La RDC, dans le cadre de cette tâche, se trouve divisée en trois aires électorales par la CENI. Avec trois mois plus un, selon les aléas rencontrés, le compte fait 16 mois, livre quelques experts qui explicitent l’option prise par cette institution d’appui à la démocratie. Le décompte de ces 16 mois est à faire, dès la date du lancement de ce processus. C’est précisément le 31 juillet dernier que le go a été donné, au Nord-Ubangi, province issue du découpage de l’ancienne province de l’Equateur. Un simple coup d’œil au calendrier révèle que la CENI ne pourra pas, cette année, convoquer le corps électoral pour des élections. La chose clamée par Nangaa suscite des passions sur la scène politique. A l’Opposition, surtout au Rassemblement des forces acquises au changement, d’aucuns crient déjà à la haute trahison et brandissent la menace des poursuites judiciaires à l’endroit des plus hautes autorités du pays, en commençant par le Chef de l’Etat, lui-même. La CENI, elle, continue, jusque-là, ses travaux et attend des options du dialogue politique pour fixer définitivement l’opinion sur d’autres aspects liés à l’organisation des élections dont le calendrier électoral. Nangaa face aux Evêques de la CENCO a abordé tous ces aspects de la crise électorale actuelle qui génère des vives tensions politiques en RDC. Il en a livré l’essentiel de ses préoccupations à la presse nationale et internationale, au sortir de sa rencontre avec Marcel Utembi et les autres prélats de l’église catholique romaine. Sur base de ces dernières, le président de la CENI face aux enjeux de l’heure, leur a lancé un cri de cœur.

Les demandes de Nangaa à la CENCO

Le Président de la CENI a martelé sur le fait que la révision du fichier était irrévocable car demeurant un préalable à l’organisation des élections. Il a laissé entendre que cela est dû au fait qu’il ne peut y avoir d’élections sans électeurs et que ces derniers doivent être, absolument, enregistrés dans un fichier central, le comptabilisant. Fort de l’importance de cette opération, la CENI, par le biais de son président, lance un cri de cœur aux Evêques. En plus de leur implication quant à la mobilisation de la population et l’harmonisation des vues des politiques sur ladite révision, Corneille Nangaa aimerait aussi que la CENCO fasse du lobbying auprès du gouvernement ainsi que de ses partenaires, pour qu’ils financement, comme il se doit, l’ensemble du processus électoral afin que les défis logistiques importants pour la suite des opérations électorales, soient anticipés.

Rencontre avec la classe politique

Sauf imprévu, le vendredi 19 août, la CENI compte initier une rencontre avec la classe politique congolaise pour conférer avec elle. Certainement que ce rendez-vous aura lieu dans le cadre de la tripartite Opposition-CENI-Majorité présidentielle. «Un cadre de concertation réunira la CENI avec la classe politique, le vendredi prochain, pour une explication sur le déroulement des opérations d’enrôlement des électeurs», a souligné Corneille Nangaa.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top