Liens commerciaux

0


Quelques heures seulement après son retour de l’Europe où il a passé pratiquement une semaine, Franck Diongo a été visité par les hommes non autrement identifiés. L’opération s’est déroulée dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août à son domicile. Cet opposant radical a eu la vie sauve grâce aux jeunes de son quartier qui ont passé toute la nuit chez lui, pour le sécuriser. A en croire ses propos, les assaillants, à bord d’une voiture Toyota, communément appelée Kecth, étaient en tenue civile et armés. Et plus grave, ils étaient accompagnés des chiens «bergers allemands». L’objectif, croit-il, était de nuire à sa personne. Visiblement imperturbable, l’élu de Kinshasa ne pense pas baisser les bras après cette attaque. Pour lui, aucune menace ou intimidation ne pourra l’affaiblir. Il promet même de continuer à résister jusqu’à la victoire. Rien ne pourra donc changer sa détermination au regard de la situation que traverse son pays, la République Démocratique du Congo.

Le Député National Franck Diongo Shamba, Premier Vice-président de l’Alternance pour la République et Président du Mouvement Lumumbiste Progressiste a été, à en croire ses révélations, attaqué par les hommes non identifiés à son domicile. La scène s’est déroulée entre 4 heures et 5 heures du matin. Actuellement, l’homme est sain et sauf grâce à la protection de plusieurs de ses combattants. Sans ambages, il a dit être en danger de mort. Avisé, il a prévenu le bureau des droits de l’homme de la Monusco qui a pris le dossier en main. Pour lui, cette attaque est motivée par l’idée de le faire taire à jamais à cause de son attachement à la vérité et à la démocratie. Les assaillants auraient essayé d’escalader les murs de son domicile sans savoir qu’il y avait un monde à l’intérieur de la parcelle. Le Député national s’interroge sur le pourquoi de la présence des bergers allemands lors de cette opération. A l’en croire, cette attaque a été bien planifiée et même très bien planifiée. Se confiant à La Prospérité, Franck Diongo a rappelé qu’il a été plusieurs fois la cible principale des hommes en uniformes. En 2006, a-t-il rappelé, ‘‘j’ai perdu mon mandat à cause de ma détermination à faire respecter les instruments juridiques du pays’’. Aussi, toujours la même année, j’ai été victime des grenades. Infatigable, imperturbable et inébranlable, Franck Diongo n’est pas prêt à laisser tomber sa lutte à cause de menaces. Il a eu des mots justes pour saluer la vigilance des combattants qui lui ont sauvé la vie. Plus loin, le Président du MLP a souligné qu’il est impossible pour lui de laisser un individu défier toute une nation. Il faudra donc continuer à se battre pour barrer la route aux ennemis de la démocratie et à ceux qui veulent violer la constitution et les lois de la République pour leur intérêt personnel. «Je veux continuer à résister jusqu’à la victoire. Je remercie les combattants qui m’ont protégé la nuit. Je félicite également tous ceux qui ont œuvré pour la réussite de la ville morte. Le peuple congolais doit comprendre qu’on ne peut pas croiser les bras lorsqu’un homme veut défier la moralité nationale et internationale.

Journée ville morte

En ce qui concerne la journée ville morte, Franck Diongo parle d’une réussite totale car, la majorité de magasins de la ville, de Gambela, du marché de la liberté… n’ont pas ouvert. Pour lui, le mot d’ordre du Rassemblement et son Président Etienne Tshisekedi a été bel et bien respecté par l’ensemble de la population congolaise. La circulation était morose, a-t-il affirmé à La Prospérité. Sans tabou, il a même fait savoir qu’à un moment il y a des gros camions qui ont circulé pour essayer de tromper la vigilance, mais la situation est restée la même. Ceux-là, poursuit-il, qui parlent de l’échec souffrent d’une cécité aiguë.

Dialogue

S’agissant du début des travaux du comité préparatoire, Franck Diongo a affirmé que le dialogue ne se tiendra pas sans le Rassemblement. Il soutient, par ailleurs, que tout dialogue sans le Rassemblement est un dialogue des Kabilistes qui aura comme seul objectif de soutenir le glissement et le troisième mandat de Joseph Kabila, en violation de la Constitution et des lois de la République. Le Président du MLP a fait savoir également que l’opposition va mener des actions d’envergures dans les jours qui suivent.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top