Liens commerciaux

0


*Ils sont, au total, 48 personnes choisies pour participer aux travaux du Comité Préparatoire du Dialogue en RDC. Au troisième jour du début des travaux, le Facilitateur Edem Kodjo a, finalement, décidé de dévoiler les noms et prénoms de chaque Délégué, en y ajoutant l’organisation mandante. Ainsi, après le décompte, la Majorité Institutionnelle s’en sort avec 5 délégués, la Majorité Présidentielle 12 délégués, l’Opposition Institutionnelle 5 délégués, l’Opposition 12 délégués et la Société civile 10 délégués. Il a également plu à la Facilitation de prévoir une composante spéciale avec 4 personnes parmi lesquelles Bruno Mavungu, Azarias Ruberwa, Ne Mwanda Nsemi et Lambert Memas Matuko.

La liste de ces participants, telle que publiée, le jeudi 25 août 2016, a donné lieu à des commentaires en sens divers. Naturellement, Edem Kodjo et ses soutiens la jugent représentative de toutes les composantes de la société congolaise. Comme quoi, les participants peuvent valablement décider sur l’avenir du pays. La Majorité Présidentielle n’attendait pas mieux que ça. Tous les poids lourds et caciques du pouvoir sont sur la liste de départ. Parallèlement, des voix s’élèvent pour dénoncer le déséquilibre en faveur de la Majorité Présidentielle dont les délégués réels et supposés seraient plus nombreux que les opposants. Au fait, il s’agit d’une critique, à peine voilée, selon laquelle les vrais opposants au régime, c’est-à-dire, ceux qui exigent le respect absolu de la Constitution et l’organisation de la présidentielle dans les délais, sont absents de ce grand rendez-vous. On pense, principalement, ici, au Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au Changement, piloté par l’opposant historique Etienne Tshisekedi, qui pose des préalables avant toute participation aux travaux du Dialogue. L’un des préalables, justement, c’est le départ du Facilitateur Edem Kodjo, accusé de rouler pour une partie à la crise. Toutefois, Edem Kodjo semble minimiser l’impact que le boycott du Rassemblement pourrait avoir sur le caractère inclusif du Dialogue. Même si dans son allocution d’ouverture des travaux du Comité Préparatoire, mardi 23 août, le Facilitateur a déclaré qu’il laissait la porte du Dialogue grandement ouverte aux acteurs politiques membres du Rassemblement ainsi qu’à d’autres qui n’ont pas encore pris le train. Mais, le contenu de la liste publiée de participants atteste le contraire. Tous les postes, y compris ceux réservés à l’Opposition, ont été pourvus. C’est ainsi qu’on voit apparaître une composante Majorité institutionnelle et une autre destinée à l’Opposition institutionnelle qui, à vrai dire, ne sont en conflit avec personne ; un arrêt de la Cour Constitutionnelle garantissant à leurs animateurs, une fin de mandat tranquille. Autant dire qu’il se pose, à la fois, un problème de représentativité et de représentation. Alors que l’UDPS n’a désigné personne pour représenter le parti au Comité Préparatoire, on trouve quand même sur la liste émanant de la Facilitation, une déléguée pour le compte de l’UDPS et Alliés. Il en est de même pour le MLC, la Lucha et l’Alternance pour la République, la Société civile ayant déjà fait éclater sa colère, lors de la cérémonie d’ouverture. Pour amener le navire à bon port, Edem Kodjo ferait mieux de s’ouvrir aux critiques afin de résoudre, de manière durable, la crise politico-électorale en RDC. La crédibilité du Dialogue politique et l’applicabilité de ses résolutions sont à ce prix. Il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top