0
Liens commerciaux



*Dans une déclaration datée du 24 août dernier, l’UNADEF, par le biais de M. Kakule Matembela, Secrétaire Général Adjoint, dit n’avoir mandaté personne aux travaux du comité préparatoire du dialogue, à l’Hôtel Béatrice, à la Gombe. Sur un ton ferme et, pour le moins, inflexible, ce parti cher au lion du Katanga, à l’élu de Moba, le Patriarche Charles Mwando Nsimba, reste, quant à lui, attaché au combat du G7 et du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement, derrière Etienne Tshisekedi. L’UNADEF met, par conséquent, en garde quiconque se présenterait en son nom et rappelle les dispositions de la Loi N° 04 /02 /002 du 15 mars, portant organisation et fonctionnement des partis politiques, en son article 7 qui stipule : «Aucun parti politique ne puisse adopter la dénomination, le sigle, les symboles et autres signes distinctifs d’un autre parti politique déjà enregistré par l’autorité politique compétente».

Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration

Nous tenons à informer l’opinion nationale et internationale que l’UNADEF demeure un Parti politique du G7, donc, membre du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement, dirigé par Monsieur Etienne Tshisekedi wa Mulumba. En tant que telle, elle n’a pas délégué un seul cadre ou un seul militant à l’Hôtel Béatrice à la Gombe, où Monsieur Edem Kodjo, que nous avons récusé, est en train de les unir.
Nous tenons également à opposer à la Majorité Présidentielle et à toutes les autorités qui sont supposées financer cette bande des hors-la-loi pour déstabiliser, désespérément, l’UNADEF, nous leur opposons la Loi n° 04 /002 du 15 mars 2004 portant organisation et fonctionnement des partis politiques qui veut, en son article 7, qu’ aucun parti politique ne puisse adopter la dénomination, le siège, les symboles et autres signes distinctifs d’un autre parti politique déjà enregistré par l’autorité publique compétente. Nous informons tout le monde et, en particulier, les gens de la Majorité Présidentielle que cette bande des hors-la-loi qui s’est joint à elle, n’a pas la qualité, ni le mandat de représenter et/ou de parler au nom de l’UNADEF.
Nous leur opposons également l’article 16 de la même loi qui veut qu’indépendamment de leur publication au journal officiel, les Statuts d’un parti politique enregistré, conformément à la loi, soient opposables aux tiers. Nous mettons en garde les gens de la Majorité Présidentielle à ce propos. Nos Statuts ont été notariés par l’autorité compétente, ils doivent être respectés.
En ce qui concerne le problème de la double nationalité de l’Honorable Charles Mwando Nsimba, cette question a été vidée de sa quintessence depuis le 1er juin 2007 quand il s’est volontairement présenté à l’Ambassade de Belgique pour signer l’Acte de renonciation à la nationalité Belge.
Nous tenons à vous informer que l’Honorable Charles Mwando Nsimba est la seule personne politique du pays à avoir pris cette décision de renoncer à sa deuxième nationalité Belge, conformément à la décision de l’Assemblée Nationale.
Par contre, il y a plusieurs personnalités politiques congolaises, tapis dans la Majorité Présidentielle comme dans l’Opposition politique, qui n’ont jamais renoncé à leur deuxième nationalité.

Nous encourageons la presse à investir davantage et à les dénoncer avec les mêmes tapages médiatiques.

Fait à Kinshasa, le 24 août 2016

Me Kakule Matembela

Secrétaire Général Adjoint
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top