0
Liens commerciaux



DIALOGUE POLITIQUE NATIONAL INCLUSIF EN RDC
Rapport de la réunion du Comité Préparatoire
Hôtel Beatrice, Kinshasa,
Jour deux: jeudi 25 Août 2016
Le débat de fond sur le projet de la feuille de route s’est focalisé sur les points suivants :
1. Majorité et opposition se sont confrontées sur l’introduction ou non de la notion : alternance politique dans l’alinéa qui stipule : « la détermination des parties prenantes à renforcer l’Etat de droit par le respect des valeurs de la démocratie, de la bonne gouvernance, de la tolérance et de la justice ; Aucun consensus ne s’est dégagé à ce niveau , car pour l’opposition c’est bien de l’alternance politique qu’il faut discuter au dialogue parce que le président a terminé ses deux mandats. Pour la majorité, le dialogue doit discuter de l’organisation des électionsqui pourrait aboutir à l’alternance
2. Au chapitre de l’agenda du dialogue : Toutes les parties sont d’accord pour inclure deux thèmes à l’agenda : Evaluation du processus électoral, dont le fichier électoral est un des éléments et un code de bonne conduite pour tous les partis qui seront engagés dans les élections
3. Toutes les parties sont aussi d’accord pour ajouter un nouveau thème dans l’agenda : Nécessite d’un accord politique et les mécanismes de sa mise en œuvre Ce sujet traitera aussi du point relatif a la continuité de l’Etat au cas l’élection présidentielle ne se tiendra pas selon les délais de la constitution
4. Les participants toutes tendances confondues sont d’accord qu’une disposition du projet de la feuille de route précise que les participants du comité préparatoire sont d’office délégués au dialogue
5. Au chapitre de la représentativité des délégués au dialogue, une divergence fondamentale a éclaté entre, d’une part, les partis politiques (MP et opposition) et la société civile, d’autre part. Deux concertations de plus 1h30 minutes entre les protagonistes pour arriver à un consensus minimal accepté par la société civile : 68 délégués pour la MP ; 68 pour l’opposition, 39 pour la société civile et 25 pour les personnalités.
6. Sur la représentativité des femmes et jeunes au dialogue, un consensus : un nombre raisonnable de femmes et jeunes et le facilitateur est chargé de veiller au respect auprès des différentes parties
7. Les partis politiques (MP et opposition) sont d’accord pour faire référence aux instruments juridiques internationaux et nationaux, notamment laResolution 2277 dans le contexte.
Cordialement
Biliaminnou Alao
Chargé de communication
Bureau du Facilitateur Edem Kodjo
Kinshasa – RD Congo
+243 818907205
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top