0
Liens commerciaux




Depuis mercredi 10 août dernier, les évêques catholiques consultent. Edem Kodjo, le facilitateur désigné pour ce forum, le G7, la Majorité Présidentielle, la Dynamique de l’Opposition et l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social ont déjà échangé avec la Conférence Episcopale Nationale du Congo. A en croire l’Abbé Santedi, Secrétaire Général de la CENCO, par ces initiatives, les pères de l’église aimeraient aider à ce que le dialogue soit débloqué. Les consultations sont menées par Monseigneur Marcel Utembi, président de la CENCO qui se trouve assister par Monseigneur Fridolin AMBONGO, son adjoint.

La CENCO ferra-t-elle quelque chose ? La réponse n’est pas aisée car, à tout dire, c’est selon. Toutefois, Lisanga Bonganga à la perche de la presse nationale et internationale a soutenu que oui. Estimant qu’il y a de la confiance mutuelle dès lors qu’il s’agit d’eux. ‘’Nous sommes venus parce qu’il y a de la confiance car nous avons été invités par les évêques pas n’importe lesquels mais ceux de l’église catholique. Nous disons qu’ils doivent s’impliquer dans le processus du dialogue ‘’, a-t-il assuré.

Le Rassemblement toujours compact

La Dynamique, le G7 ainsi que l’Udps et alliés sont des membres actifs du Rassemblement des forces acquises au changement, martelait Lisanga Bonganga faisant office de porte-parole de l’Udps et alliés. Par ailleurs, il a fait remarquer que ces plateformes n’ont été reçues séparément que pour des raisons protocolaires. ‘’Vous voyez combien de temps nous avons pris pour échanger chacun avec la CENCO ? Eh bien si la délégation se devait d’être de 40 ou plus en une fois, l’on aurait fait près de deux jours ‘’, notait-il. A lire les propos de différentes composantes de l’Opposition ayant échangé avec la CENCO, une constance est notable. Leurs acteurs n’ont fait que brandir les préalables de l’Opposition exprimés par le Rassemblement pour conditionner leur participation au dialogue politique national. Il s’agit en gros de la récusation du facilitateur Edem Kodjo, de la libération des prisonniers et détenus politiques et d’opinions, la cessation des tracasseries judicaires et autres contre la personne ou les biens des opposants, … et, enfin, que le dialogue soit respectueux de la résolution 2277 du Conseil de Sécurité de l’ONU mais aussi de la Constitution de la République.

La MP répond présent

Voulant jouer à l’église au milieu du village, outre l’Opposition et le facilitateur, la CENCO a convié, aussi, la Majorité Présidentielle. C’est She Okitundu qui a été mandaté pour conférer d’avec les princes de l’église catholique. Le message essentiel rendu à la presse quant à ces échanges est que la liste des opposants à libérer remis autrefois par Tshisekedi au groupe de soutien est sur la table du Raïs. Elle est étudiée au cas par cas. Bientôt peut-être, des signaux forts facilités notamment par les consultations des évêques catholiques pourraient être lâchés de part et d’autres pour qu’avance le train du dialogue. C’est là, l’espoir de plusieurs qui veulent que les questions qui fâchent soient résolues au dialogue et non dans la rue.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top