Liens commerciaux

0


Il est dans l’œil du cyclone. Lui, c’est Edem Kodjo. Facilitateur désigné par Nkosazana Dlamini Zuma, l’ex-premier ministre togolais se trouve mis au pied du mur par l’Opposition de Genval. Dans ce contexte, la machine du dialogue se trouve bloquée. Hier, mercredi 3 août, il a eu à échanger sur toutes ces péripéties du dialogue avec une belle brochette d’ambassadeurs africains accrédités au Congo-Kinshasa. Aujourd’hui, aux alentours de dix heures, il aura une réunion avec le groupe de soutien. Démissionnera-t-il ? Rien n’est sûr. Donc, la question demeure…

A l’issue de la rencontre de la délégation des diplomates, désignée ‘’corps diplomatique groupe africain ‘’, c’est une fois de plus un fervent soutien qui a été exprimé à son endroit. ‘’Le groupe africain décide de l’encourager et l’apporte un soutien total au nom de l’Afrique pour la stabilité... en RDC ‘’, a confié à la presse, l’ambassadeur du Congo-Brazzaville au Congo-Kinshasa. Il considère que Kodjo a déployé d’intenses efforts. ‘’Nous avons eu une heureuse opportunité d’échanger avec M. Kodjo. Nous avons eu devant nous un facilitateur apaisé. Il a fait part des acquis et des obstacles. Il poursuit ses efforts pour créer un climat favorable, propice à la tenue du dialogue ‘’, a-t-il clamé. Compte tenu du fait qu’il a été mandaté par l’Union africaine, avec le soutien avéré de quasiment toute les organisations régionales et internationales, ce parterre de diplomates, par le biais de son vice-doyen faisant office de porte-parole, a estimé que le groupe ne pouvait que l’encourager et lui apporter, à son tour, tout le soutien.

Poudre aux yeux ?

Pourtant, des fins limiers rapportent que la visée de cette rencontre était bien plus qu’un simple soutien. Récusé par Tshisekedi et l’Opposition de Genval, Kodjo s’est retrouvé, ces derniers jours, dans la tourmente. Le facilitateur devenait là, à tout dire, un des éléments complicateurs pour l’avancement du processus du dialogue. Ce, à tel enseigne qu’il a été rapporté, d’après des indiscrétions, qu’il devrait déposer sa démission, sauf imprévu, ce jeudi 4 juillet sur la table du groupe de soutien international. Alors, dans ce contexte, cette rencontre qui intervient la veille, parait comme une tentative devant l’apaiser afin qu’il sorte, hélas, par la grande porte de cette aventure du dialogue. La Mission des Nations Unies au Congo –Monusco- au cours de sa conférence de presse hebdomadaire a aussi confié continuer, jusque-là, à supporter le dialogue conduit par Kodjo et, par ailleurs, mette en œuvre les efforts nécessaires pour sa réussite.

La réunion avec le groupe de soutien

Aucune information n’a été, à tout dire, révélée par le bureau de la facilitation quant à l’ordre du jour des assises de ce jeudi. Mais, pour plusieurs, les sujets sont bien connus. Toute la brochette de turpitudes de la scène politique congolaise le fixe sans ambages. Cette rencontre devrait avoir lieu, au siège de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo qui se situe au numéro 90 du boulevard du 30 juin, en face du cimetière de la Gombe.

Kodjo impassible

Questionné par les professionnels des médias à la sortie de l’entrevue d’avec le facilitateur, le corps diplomatique groupe africain a confié que malgré sa récusation, la motivation d’Edem Kodjo est intacte quant à mener à bien le bateau du dialogue. Pourtant, nombre d’analystes n’entrevoient pas d’issue heureuse du dialogue avec toujours Kodjo à la tête de la facilitation. Partira ou partira pas ? C’est selon. Bientôt, les tenants de diverses thèses seront fixés.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top