Liens commerciaux

0


*C’est un septembre noir qui s’annonce en RDC. Lorsque l’on examine les sorties médiatiques et prises de position politique des différents acteurs, il se dégage une certaine irresponsabilité. Pourtant, il y a péril en la demeure. En septembre, il est prévu une série d’activités politiques qui font craindre le pire.

Le 15 septembre prochain, les deux Chambres du Parlement rd-congolais vont entamer la session ordinaire, essentiellement budgétaire. En principe, ça devait être la dernière de la législature. En mai dernier, peu avant les vacances parlementaires, les Députés de la Majorité Présidentielle avaient pris la précaution de faire interpréter, par la Cour Constitutionnelle, certaines dispositions constitutionnelles portant sur la fin de mandat du Président de la République, des Sénateurs, des Gouverneurs de province et des Députés provinciaux. Tous ont obtenu qu’ils resteraient en place jusqu’à l’élection et l’installation effective de leurs correspondants. Problème, le processus qui doit y conduire, manque cruellement de lisibilité. Le 31 juillet dernier, le Président de la CENI a lancé l’opération d’enrôlement des électeurs dans la province du Nord-Ubangi. Ce faisant, il met en circulation deux types de cartes d’électeurs. En RDC, la carte d’électeur sert, depuis des lustres, de carte provisoire d’identité. On aura, par conséquent, deux cartes pour citoyen provisoires en circulation. Par son initiative unilatérale, le Président de la CENI a pris la décision, lourde de conséquences, d’annuler le fichier électoral de 2006, actualisé en 2011 et fiabilisé en 2013 et 2014. Il clôt, ainsi, à sa manière, le débat autour des modalités de constitution des listes électorales. Il faut avouer que cette décision de refondre totalement le fichier 2011 a surpris pas mal de monde. Dans la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité de l’ONU, laquelle sert, désormais, de dénominateur commun pour l’organisation du Dialogue politique en RDC, on parle de la révision du fichier, en y intégrant les jeunes majeurs et les Congolais de l’étranger, sans oublier le nettoyage des doublons et des morts. Cependant, la production d’un nouveau fichier électoral pose un problème de dépassement de délai constitutionnel. La CENI sollicite un minimum de 16 mois. Deuxième problème, le pays n’a pas de calendrier électoral devant servir de boussole. On s’oriente, résolument, vers une navigation à vue. Car, la CENI, cette fois-ci, conditionne la publication du calendrier électoral à la tenue d’un Dialogue politique qui définirait les options politiques avant d’organiser les élections. Lesquelles ? Difficile à savoir. Depuis la semaine dernière, la publication du calendrier électoral est subordonnée à la fin de l’opération d’enrôlement des électeurs dont il n’existe, à ce jour, aucun chronogramme. Pendant ce temps, le Dialogue politique, censé dégager un compromis entre politiciens, marque le pas. Malgré le chapelet de bonnes intensions, il n’y a pas d’accord entre le pouvoir et l’opposition, ni sur le contenu du Dialogue, ni sur son format, moins encore sur ses objectifs. On constate, depuis près de trois ans, que les politiciens congolais développent des intelligences non pas pour accélérer le dénouement de la crise politique par la tenue des élections, mais, plutôt, pour les retarder le plus longtemps possible. Trop de temps a été perdu avec des débats interminables sur la révision de la Constitution. Les discussions sur l’éventualité ou l’opportunité d’un recensement général de la population ont, également, fait perdre énormément de temps aux Congolais. Il y a, par ailleurs, la problématique du démembrement, à marche forcée, des provinces qui sont passées de 11 à 26 sans que les moyens ne suivent effectivement. C’est dans ce contexte que l’Opposition menace de recourir à la rue pour faire respecter la Constitution. Le 29 juillet dernier, la Majorité Présidentielle a mobilisé sa base en soutien aux actions du Président de la République. Entre ultimatum et menaces, on se demande si ce n’est pas la stratégie du chaos qui a été finalement privilégiée.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top