Liens commerciaux

0
La déclaration du marathonien éthiopien Feyisa Lilesa fait énormément réagir. Et avec raison.
Une fois après avoir franchi la ligne d’arrivée du marathon des Jeux olympiques de Rio, dimanche, le jeune homme, qui a remporté la médaille d’argent, a croisé ses poings au-dessus de sa tête.
Lilesa s’est expliqué plus tard en conférence de presse, donnant des frissons aux journalistes présents.
«C’est un signe de soutien aux manifestants qui sont tués par le gouvernement de mon pays, a-t-il clairement expliqué.
«Ils font le même signe là-bas. Je voulais montrer que je n’étais pas d’accord avec ce qui se passe, j’ai des proches et des amis en prison. Le gouvernement tue mon peuple, les Oromos, des gens sans ressource.»
Les conséquences de son geste pourraient être fatales à son retour à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.
«Peut-être que je vais être tué, peut-être que je vais être mis en prison, retenu à l’aéroport, ou obligé de partir dans un autre pays.»
Les membres présents dans la salle de conférence de presse l’ont applaudi et Lilesa s’est levé, prenant la pause pendant plus de trente secondes, en renouvelant son geste, poings croisés.


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top