0
Liens commerciaux



La République démocratique du Congo va, pour la toute première fois, adopter une trentaine de normes ISO en normes nationales, dans le secteur des textiles et du cuir. C’est ce qui ressort de travaux en commission, tenus la semaine dernière à Kinshasa, dans le cadre de l’atelier d’adoption des normes du Marché commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) en normes nationales.

Ouvert le 10 août dernier, cet atelier devrait adopter une centaine de nouvelles normes du COMESA en normes nationales, dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’électronique, de la construction, du textile et du cuir, ainsi que des normes nationales sur les allumettes, la bière et les boissons sucrées.
A l’issue de l’atelier, la RDC devrait atteindre l’objectif qu’elle s’était fixé en 2008, celui d’adopter 370 normes harmonisées du COMESA en normes nationales. Le pays en a, à ce jour, adopté 271."Jusque-là, notre pays n’a adopté aucune norme dans ce secteur, sur les 271 normes harmonisées du COMESA adoptées en normes nationales", a révélé à ce propos le président de la Commission technique "Textiles et Cuir", M. Ngeleka Wesley.
Dans le domaine du textile et du cuir en effet, les normes examinées en commission portent sur des spécifications techniques liées à l’import-export, notamment sur les vocabulaires textiles, les analyses quantitatives et qualitatives, sur les essais mécaniques et physico-chimiques, et sur les conditions d’usage dans le secteur de l’habillement. Selon le président de la commission, toutes les normes examinées devraient être adoptées, sous réserves de quelques recommandations (d’ordre technique) faites à l’ISO, par le truchement du Gouvernement.

DES NORMES SUR LES TEXTILES ECOLOGIQUES
La commission textile et cuir émet particulièrement le vœu de voir les normes sur les textiles écologiques être rapidement adoptées, "eu égard à leur impact sur la santé humaine et l’environnement"." Ces normes ont toute leur importance, car l’habillement n’est pas un simple phénomène socio-culturel et religieux, mais aussi scientifique", a déclaré M. Ngeleka Wesley.
Ces normes vont permettre à la RDC de "jouer son premier rôle dans le secteur de l’habillement", a précisé cet expert en essais techniques textiles et contre-qualité, chargé des cours de Technologie des textiles à l’Institut Supérieur de arts et métiers (ISAM) de Kinshasa.

IMPLICATION DES 160 EXPERTS CONGOLAIS
Environ 160 experts nationaux participent à cet atelier qu’organise le ministère de l’Industrie, en collaboration avec l’Unité de gestion et de coordination (UGC) du Projet de mise en œuvre de l’intégration régionale (PMIR/COMESA) et la Cellule d’appui à l’Ordonnateur national du Fonds européen de développement (COFED).
Ce projet est financé par l’Union européenne (10ème Fonds européen de développement), dans le cadre des Facilités d’ajustement COMESA /Mécanismes d’appui à l’intégration régionale (FAC/MAIR).

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top