Liens commerciaux

0


*Environ 48 heures après le début des travaux du Comité Préparatoire du Dialogue politique en RDC, le Porte-parole de l’Opposition Nationaliste, Steve Mbikayi, décèle beaucoup de lacunes dans la manière de faire du Facilitateur désigné par l’Union Africaine. L’Honorable Steve Mbikayi est persuadé que si le Facilitateur ne rectifie pas le tir, le Dialogue ne produira pas les résultats escomptés, en termes de consolidation de la paix et du déblocage du processus électoral. A ses yeux, Edem Kodjo est mal parti dans la composition du Comité Préparatoire. C’est la conviction de Mbikayi qui ne manque pas d’arguments pour le démontrer. Edem Kodjo a commis la grave erreur de désigner d’autorité, les représentants de la société civile, des partis et plateformes politiques, sans qu’il ne prenne la peine de se référer à leurs organisations respectives.

Tricherie

Pour le Porte-parole de l’Opposition Nationaliste, Steve Mbikayi donc, les agissements de Kodjo ressemblent à une tricherie, à une fraude qui enlève toute légitimité aux travaux d’un Dialogue voulu, pourtant, inclusif. Steve Mbikayi fait remarquer que les affaires de l’Etat devraient être traitées dans la transparence et dans le respect des règles de l’éthique.

Des délégués non reconnus

L’Opposition Nationaliste déplore le fait qu’Edem Kodjo ait retenu des délégués pour le compte de la Dynamique de l’Opposition sans mandat de la Dynamique. Il a aussi retenu des délégués du Rassemblement de l’Opposition sans mandat de ce regroupement politique. Il se demande pourquoi, le Président du Groupe parlementaire UDPS et alliés a été retenu alors que les présidents des autres Groupes parlementaires ne sont pas pris en compte. A cette allure, Steve Mbikayi craint que le Dialogue politique, voulu inclusif, n’accouche d’une grosse souris. Cela ne signifie pas qu’il se bat pour lui-même. Seul compte l’intérêt supérieur de la nation.

La Pros.



NOUVELLE CLASSE POLITIQUE ET SOCIALE DE L’OPPOSITION NATIONALISTE «NCPS»

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Nouvelle Classe Politique et Sociale /Opposition Nationaliste a noté avec satisfaction, le départ effectif du Comité Préparatoire du Dialogue politique voulu inclusif et souhaite pleins succès à ces travaux.

Toutefois, la NCPS déplore les irrégularités qui ont accompagné le début de ces travaux et qui risquent de conduire à l’échec du Dialogue politique, au cas où la facilitation n’arriverait pas à rectifier le tir.

DE L’INCLUSIVITE DU DIALOGUE
En dépit du refus d’une frange de l’Opposition de prendre part aux travaux du Comité Préparatoire, l’inclusivité devrait être constatée par l’envoi des invitations à toutes les forces politiques agissantes de l’Opposition congolaise. Leurs places vacantes devraient être gardées au Comité Préparatoire. En attribuant toutes les places de l’Opposition, la Facilitation semble avoir fermé la porte. Ceci enlève le caractère inclusif au Dialogue.

DE LA DESIGNATION DES PARTICIPANTS
La désignation des délégués des composantes aux forums politiques dans notre pays (CNS, Dialogue intercongolais…) s’est toujours faite dans la transparence. Le pouvoir organisateur demande aux organisations politiques et sociales agissantes de désigner leurs délégués auxquels ils donnent mandats pour les représenter.

Le choix des organisations politiques et sociales invitées a toujours répondu à un critérium préalablement connu pour éviter l’arbitraire.

Contrairement aux us et coutumes, nous sommes au regret de constater que la désignation des délégués au Comité Préparatoire du Dialogue politique inclusif s’est faite sur des bases malsaines ! Pas de critère ! Il a plu à la Facilitation de retenir qui elle a voulu ou ceux qui ont fait le pied de grue à ses bureaux. Ce n’est pas digne pour les leaders politiques congolais de faire la queue au bureau du Facilitateur pour être retenus au Comité Préparatoire. Les invitations devaient être envoyées aux organisations politiques et sociales qui désigneraient leurs délégués.

Par contre, la Facilitation a désigné d’autorité, les représentants de la société civile, des partis et plateformes politiques sans se référer à leurs organisations. Ceci ressemble à une tricherie, à une fraude qui enlève toute légitimité, aux travaux d’un Dialogue, voulu inclusif. Pour la Nouvelle Classe Politique, les affaires de l’Etat devraient être traitées dans la transparence et dans le respect des règles de l’éthique. Cela nous éviterait la réaction de la société civile constatée dans la salle, en présence du corps diplomatique.

La Nouvelle Classe Politique et Sociale/Opposition Nationaliste demande à la Facilitation de rectifier le tir. Si c’est sur la même base que le Dialogue sera convoqué, nous y renonçons à l’avance. On retient les délégués de la Dynamique de l’Opposition sans mandat de la Dynamique. On retient les délégués du Rassemblement sans mandat du Rassemblement. On retient le Président du Groupe parlementaire UDPS et alliés et non les présidents des autres Groupes parlementaires. On retient telles personnalités sur base des critères non définis et non telles autres…

On retient les délégués de la société civile non reconnus par la société civile parce que la fraude corrompt tout, nous craignons que parti sur de fausses bases, le Dialogue politique, voulu inclusif, n’accouche d’une souris.

En ce qui nous concerne, nous réaffirmons que notre présence au Comité préparatoire et au Dialogue n’est pas indispensable. Seule compte la solution de la crise politique qui pointe à l’horizon pour une paix durable.

Cette paix ne sera pas possible si, en dépit du manque d’inclusivité, le Dialogue national se tient sur fond de la subjectivité, de la tricherie et de la fraude.

Pleins succès au Comité Préparatoire et au Dialogue politique, voulu inclusif, pour une paix durable en République Démocratique du Congo.

Le Porte-parole

Steve Mbikayi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top