Liens commerciaux

0
Le Front des démocrates( Jean Lucien Bussa ) appelle à l’application de la Constitution avant et après le 19 décembre et s'adresse aux membres de La Dynamique de L' Opposition de Participer au Dialogue pour Eviter Le Glissement (VIDÉO)



L’appel de la plate-forme politique « FDE » est motivé par le fait que la réponse à toute question politique, notamment celle relative à l’élection présidentielle, est donnée par la Constitution, même à l’hypothèse de la vacance.

Le Front des démocrates (FDE), plate-forme politique membre de la Dynamique de l’opposition, réaffirme sa position sur le respect de la Constitution et la tenue de l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel.

Au cours d’un point de presse, hier mercredi 10 août à Kinshasa, le coordonnateur et porte-parole de cette plate-forme, Jean-Lucien Bussa, a fait un plaidoyer en faveur de la mise œuvre rapide de la résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations unies en prenant en compte la nécessité d’écourter le délai du dialogue, de reconsidérer e format du comité préparatoire, de faire assurer la modération par la facilitation, en ce compris le groupe international de soutien. « Tout ceci est exigé de sorte que soit convoqué le scrutin présidentiel le 19 septembre 2016 et d’éviter ainsi le chaos à notre peuple. Pour le Front des démocrates, la réponse à toute question politique, notamment celle relative à l’élection présidentielle, est donnée par la Constitution, même dans la pire hypothèse de la vacance », a déclaré Jean-Lucien Bussa. Et de poursuivre « Pour le Front des démocrates, la Constitution s’applique avant le 19décembre 2016; elle s’applique tout autant après le 19 décembre 2016».




De ce point de vue, le coordonnateur et porte-parole du FDE n’est pas d’avis que le dialogue débouche sur une transition. « Avoir l‘élection présidentielle dans le délai est une question de volonté politique. Et lorsque la volonté politique est forte, les contraintes techniques sont minimisées», a-t-il souligné. Le FDE, se situe ainsi dans la tendance politique qui veut à ce qui s’oppose à une transition extraconstitutionnelle après le 19 décembre 2016.
«Le FDE considère qu’on ne peut, en aucun cas, sortir de la Constitution, dialogue ou pas dialogue. C’est d’ns ce cadre que nous rejetons toute forme d’unanimisme, la pensée unique et la bipolarisation de la vie politique congolaise. Et nous appelons à la détermination collective de tous les acteurs de la vie nationale à considérer l’urgence, quant à la résorption des problèmes du Congo par le démarrage effectif et rapide du dialogue sans atermoiement aucun, en vue de l’alternance politique », a précisé Jean-Lucien Bussa.

S’agissant de la polémique autour des propos du chef de l’Etat tenus devant la presse en Ouganda au sujet de la tenue des élections en RDC, le FDE a réagi en ces termes « La déclaration du président ce la République est révélatrice de l’intention à peine voilée de violer l’esprit et la lettre de la Constitution, autant qu’elle traduit le manque de volonté politique d’organiser l’élection présidentielle, en ce qu’il se pose en acteur principal du glissement», a déclaré le député national Bussa.
Par LP
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top