Liens commerciaux

0
C’est avec consternation que j’ai suivi les propos me concernant tenus par le fondateur du journal C-NEW, Mr. Mike Mukebayi, lundi 22 août 2016 sur le plateau de l’émission Kiosque en ces termes : « Vital Kamhere a tout fait pour emmener Floribert Anzuluni, le patron du Front Citoyen chez Kabila, heureusement que le jeune a résisté et a décliné l’offre, c’est vérifiable et vérifié… ». Pire encore, ces propos ont été détaillés dans un article publié sur le site Internet du journal C-NEWS dans ces termes : « Mike Mukebayi a affirmé que Vital Kamerhe a tenté, il y a quelques semaines de persuader Floribert Anzuluni, patron du Front Citoyen 2016, de s’acoquiner avec Kabila. Il lui a carrément proposé de faire le déplacement de Kinshasa avec toutes les garanties quant à sa sécurité. Offre que Floribert Anzuluni a catégoriquement rejetée.
Je tiens à démentir catégoriquement ces affabulations et je demande à Mr. Mukebayi de retirer ces propos en publiant la présente mise au point sur le même site Internet. Le pouvoir ayant constaté que sa stratégie du « glissement consensuel » à travers un dialogue semble de plus en plus incertaine, ses « stratèges », ayant fait le choix d’affronter le peuple congolais, ont décidé de réduire au maximum la forte détermination des Citoyens à agir de manière démocratique et non violente afin de contraindre l’actuel président à quitter démocratiquement le pouvoir au plus tard le 19 décembre 2016, conformément à la Constitution. Pour ce faire, plusieurs stratégies sont en cours, dont notamment la manipulation et la division de l’opinion, principalement la jeunesse majoritaire et incontrôlée qu’incarnent des mouvements Citoyens tel FILIMBI auquel j’appartiens et que je coordonne. La désintégration de ces mouvements est donc désormais une priorité du pouvoir.
Je tiens à rappeler ici qu’à la suite de la rencontre dite de Gorée au Sénégal qui a vu naître le Front Citoyen 2016, nous avions rendu public un rapport « confidentiel » de l’Agence National des Renseignements (ANR) sur la dite rencontre et dont l’une des principales résolutions était de tout mettre en œuvre pour diviser les membres de cette plateforme Citoyenne. C’est ainsi que depuis lors, les exécutants de ce plan ont lancé une campagne de déstabilisation du Front, présenté d’abord comme une plateforme au service de Mr. Katumbi qui aurait « acheté » les membres de sa Coordination, et ensuite de Mr. Kamhere, le principal objectif étant bien entendu de diviser.
Je demande aux Citoyens en général, et à la Jeunesse en particulier, de ne pas se laisser distraire, de rester mobilisés et de continuer à se focaliser sur l’essentiel, le 19 septembre 2016 l’élection présidentielle devra être convoquée conformément à l’article 73 de la Constitution. Au cas contraire le Président Kabila doit choisir parmi les trois options ci-après :
1. L’organisation de l’élection présidentielle dans le strict respect des délais constitutionnels.
2. Sa démission au plus tard à l’échéance de son mandat, le 19 décembre 2016, pour non-respect de la Constitution.
3. La mobilisation des Citoyens à compter du 19 septembre 2016, au cas où le scrutin de l’élection présidentielle ne serait pas convoqué par la CENI, sur base de l’article 64 de la Constitution ainsi que sa poursuite pour Haute Trahison sur base de l’article 165.
L’Alternance n’est pas négociable!!!
7sur7.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top