Liens commerciaux

0
Malgré les explications fournies par la police, le parti d’Étienne Tshisekedi persiste dans la thèse de l’assassinat d’un de ses militants par la garde républicaine. L’Udps condamne cet ignoble assassinat et demande à la justice de déclencher des poursuites judiciaires contre ses auteurs. La direction du parti a publié un communiqué de presse mardi soir enjoignant à celui-ci une pile de photos du militant tué. Sur la photo, on voit le jeune allongé par terre. Un corps visiblement inanimé. Pour le parti phare de l’opposition congolaise, le militant a été tué à bout portant par un militaire de la garde républicaine. A cela, l’Udps denonce le fait que la permanence de son parti ait été mise à feux et à sang. Là encore, le parti pointe du doigt accusateur les éléments de la police et de la garde républicaine. Ainsi, l’Udps demande à la communauté internationale d’exercer de fortes pressions pour que le régime Kabila cesse de telles provocations à l’égard d’un peuple engagé résolument vers la voie d’alternance. »Opter pour la non violence, n’est pas une faiblesse », explique Peter Kazadi, l’un des conseillers d’Étienne Tshisekedi mais c’est pour, dit-il, épargner les vies des congolais qui constituent le centre d’intérêts du parti.


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top