0
Liens commerciaux



*Très touchée par la situation de Beni, l’Alternance pour la République parle de l’incapacité du gouvernement à remplir sa mission première, celle de garantir la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national. Dans une déclaration lue par son Premier Vice-président et Président ad intérim, l’Honorable Franck Diongo, l’AR considère que ces crimes odieux touchent à la conscience et à la moralité de l’humanité tout entière et en appelle ainsi à la Communauté tant Nationale qu’Internationale notamment, la CPI, de lancer immédiatement une enquête, au regard de plusieurs rapports déjà documentés, en vue d’identifier les auteurs pour qu’ils répondent de leurs actes devant la justice. L’AR présente à toutes les familles éprouvées et à l’ensemble du peuple congolais ses condoléances les plus attristées ». Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration de l’Alternance pour la République sur la situation de BENI.



DECLARATION DE L’ALTERNANCE POUR LA REPUBLIQUE EN RAPPORT AVEC LE MASSACRE DE BENI

Dans la nuit du 13 au 14 août 2016, la République Démocratique du Congo vient d’enregistrer des nouvelles pertes en vies humaines dans la Ville de BENI précisément dans les quartiers RWANGOMA et KALAU.

Trente-six (36) morts selon le gouvernement Congolais, cinquante-sept (57) morts selon les Organisations de la Société Civile basées sur place à BENI.

L’Alternance pour la République, AR en sigle, est indignée de ces scènes macabres qui continuent à endeuiller notre nation, en général, et la population de BENI, en particulier, et condamne avec la plus grande fermeté ses crimes barbares, inhumains, et odieux qui s’apparentent à un génocide à l’endroit de paisibles citoyens.

L’Alternance pour la République présente à toutes les familles éprouvées et à l’ensemble du peuple congolais ses condoléances les plus attristées.

Au regard de cette situation, l’Alternance pour la République s’étonne que ce énième carnage se soit produit, une fois encore, juste après le passage du Président de la République dans ce coin du pays. L’Alternance pour la République conclut que ces massacres à répétition, démontrent l’incapacité du gouvernement actuel et traduit sa complicité et sa défaillance à remplir sa mission première, celle de garantir la sécurité de personne et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national.

L’Alternance pour la République considère que ces crimes odieux touchent à la conscience et à la moralité de l’humanité tout entière et en appelle ainsi à la Communauté tant Nationale qu’Internationale, notamment la Cour Pénale Internationale (CPI) de lancer immédiatement une enquête, au regard de plusieurs rapports déjà documentés, en vue d’identifier les auteurs pour qu’ils répondent de leurs actes devant la justice.

L’Alternance pour la République appelle la population Congolaise toute entière à la vigilance et à la mobilisation pour faire échec à l’ennemi de la Nation, en ce moment où tous nos efforts et lutte politique se focalisent pour conserver l’ordre institutionnel.

Fait à Kinshasa, le 15 août 2016

POUR LA CONFERENCE DES PRESIDENTS

Honorable Franck DIONGO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top