0
Liens commerciaux



Dans un communiqué de presse signé par son Secrétaire Général, Jean-Martin Mukonkole, l’Union Démocratique Africaine Originelle, en sigle UDA Originelle a, au cours d’une réunion extraordinaire du Directoire, analysé la situation politique de l’heure en RD-Congo. Cette rencontre de haute importance a eu deux points à l’ordre du jour, à savoir : la poursuite des massacres à Beni et l’Insécurité qui prévaut à Dibaya dans la province du Kasaï Central. S’agissant de la problématique de Beni, l’UDA Originelle réitère sa demande d’une enquête internationale afin de déterminer les responsables dans le commandement de la Brigade Rapide de la Monusco et de l’armée Congolaise, sensées assuré la protection de la population dans cette partie du territoire national, ainsi que les auteurs de ses crimes odieux. En ce qui concerne la situation sécuritaire qui prévaut dans la province du Kasaï Central, ce parti politique de l’Opposition, membre de la Dynamique, s’est dit plus que préoccuper par ce qui se passe à Tshimbulu dans le territoire de Dibaya depuis quelques jours. Aussi, elle dénonce l’usage disproportionné de la puissance publique lequel, en plus des tueries, a provoqué un déplacement massif de la population. L’UDA Originelle exige une enquête impartiale pour établir les responsabilités des uns et des autres face à la contradiction du bilan macabre dressé, d’une part, par le Gouvernement et, d’autre part, par la société civile. Ci-après, l’intégralité du communiqué de presse de l’UDA Originelle.



UNION DEMOCRATIQUE AFRICAINE ORIGINELLE

COMMUNIQUE DE PRESSE

En ce jour, lundi 15 août 2016, le Directoire de l’Union Démocratique Africaine Originelle en réunion extraordinaire a analysé l’actualité politique de l’heure en deux points à l’ordre du jour :

La poursuite des massacres à Beni ;
L’Insécurité qui prévaut à Dibaya (Kasaï Central).
Concernant les massacres de Beni
L’Union Démocratique Africaine Originelle présente ses condoléances les plus attristées et les plus patriotiques aux familles éprouvées et déplore, une fois de plus, les massacres de plus de 50 personnes dans le territoire de Beni dans la nuit du 13 au 14 août 2016.
L’UDA Originelle tient pour responsable le gouvernement congolais, vu son indifférence à considérer de nombreux renseignements lui fournis par la population victime sur les agresseurs, son incapacité à assurer la sécurité de nos compatriotes ainsi que la non tenue de ses engagements dans ce sens, engagement pris par le Président de la République lui-même lors de sa visite du 19 décembre 2015 et récemment le 10 août 2016 puisque le forfait a été commis trois jours seulement après sa visite dans la région.
L’UDA Originelle réitère sa demande d’une enquête internationale afin de déterminer les responsables dans le commandement de la Brigade Rapide de la Monusco et de l’armée Congolaise, sensées assuré la protection de la population dans cette partie du territoire national, ainsi que les auteurs de ses crimes odieux.
S’agissant de l’insécurité de Dibaya dans le Kasaï Central
L’UDA Originelle est plus que préoccupé par la situation d’insécurité qui prévaut à Tshimbulu dans le territoire de Dibaya depuis quelques jours.
L’UDA Originelle dénonce l’usage disproportionné de la puissance publique lequel, en plus des tueries, a provoqué un déplacement massif de la population.
L’UDA Originelle exige une enquête impartiale pour établir les responsabilités des uns et des autres face à la contradiction du bilan macabre dressé d’une part par le Gouvernement et d’autre part par la société civile.
L’UDA Originelle exige la démission immédiate de toutes les autorités chargées d’assurer la sécurité nationale.
Fait à Kinshasa, le 15 août 2016

Jean-Martin Mukonkole Kibonge

Secrétaire Général
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top