0
Liens commerciaux

Aux journalistes qui l'accompagnent dans sa tournée à l'est, le président Joseph Kabila a déclaré, en réaction au nouveau massacre de Beni que "ce qui se passe à Beni est une menace islamiste des terroristes radicaux qui viennent de partout".




Le président Kabila a précisé avoir déjà lancé un cri d'alarme à plusieurs reprises dans des réunions de la CIRGL, "dans l'indifférence totale de la communauté internationale". 





Pour le chef de l'état, "les massacres de Beni ne sont pas différents de ce que l'on vit au Mali, au Cameroun, au Nigeria et même en Belgique, aux États Unis et en France".

Joseph Kabila est depuis une dizaine de jours en tournée à l'est de la RDC. Il était encore la semaine dernière à Beni.


Massacres islamistes?


Dans un communiqué, le gouvernement affirment que "ces massacres sont le fait, de groupes islamistes radicalisés ou djihadistes selon des informations concordantes recueillies dans leurs bases de repli".


Dans une interview à TOP CONGO FM, le Général Richard Kasinga, le porte-parole de l'armée, affirmait dimanche que "quand nous avons détruit le sanctuaire de Mwalika ainsi que les habitations souterraines, ils se sont dirigés en colonnes vers Rwangoma et là ils ont tue à l'arme blanche environ une trentaine de personnes", pour expliquer les nouveaux massacres.


Parmi les documents retrouvés dans leurs bastions figuraient des preuves de là présence d'islamistes somaliens et érythréens "radicalisés".
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top