0
Liens commerciaux

Décidément, le nom des Mobutu ne disparaitra jamais de la scène politique RD-congolaise. Si le père, Joseph Désiré Mobutu, bien que décédé continue encore à faire de lui pour avoir été Président du Zaïre pendant 32 ans, les fils de leur côté se battent aussi pour entrer dans l’histoire. Après Nzanga Mobutu, ministre d’Etat sous Joseph Kabila, et Giala Mobutu qui siège au Parlement, un autre Mobutu se jette dans l’arène politique. Il s’agit de Patrick Mobutu Kitoko, poussé «par la dégradation de la situation sociopolitique du pays» et disposé «à apporter des propositions idoines de sortie de crise».

Attaché à l’unité nationale comme son père dont il est le portrait craché, Patrick Mobutu prône les valeurs allant dans le sens de promouvoir la paix et la cohésion nationale. Il entend ainsi mener un combat politique pour ramener la paix sur toute l’étendue de la RD-Congo, restaurer l’unité nationale ainsi que la dignité des RD-Congolais. Saluant la convocation du dialogue, il soutient que ce forum voulu inclusif reste la voie royale qui permettra aux RD-Congolais de se mettre autour d’une table afin de régler leurs conflits. Interview.

Qu’est-ce qui vous a motivé à embrasser la politique?

Un adage dit: «Si vous ne vous occupez pas de la politique, elle s’occupera de vous». En tant que citoyen de ce pays, j’ai eu à en observer l’évolution politique, sociale et économique et j’ai pris la décision d’apporter ma modeste contribution. Mes origines de part mon père et ma formation me prédisposent à embrasser une carrière politique.

Acteur politique, vous avez une structure ou parti politique dans lequel vous oeuvrez?

Actuellement, je n’ai pas encore un parti politique mais j’ai eu l’initiative ensemble avec certains de mes compagnons RD-congolais et nous avons pensé pouvoir créer une structure susceptible de nous aider à canaliser son aspirations. Nous nous attelons à créer notre propre parti. Il nous faut d’abord réunir les conditions légales.

Votre parti sera de quel bord politique?

Pour l’instant, nous ne sommes pas encore positionnés mais nous sommes de coeur avec ceux qui ont l’amour du pays et prônent, comme nous, les valeurs allant dans le sens de promouvoir la paix et de l’unité nationale.

Quelles sont vos projets pour la RD-Congo?

La crise en RD-Congo est multiforme. Elle est à la fois politique, sociale, économique et identitaire. Nous comptons privilégier les valeurs essentielles à savoir: la paix, l’unité nationale et l’intégrité territoriale. Nous avons donc l’ambition de contribuer à ramener la paix sur toute l’étendue, restaurer l’unité nationale, éviter le retour au tribalisme et le clivage Nord-Sud, Est- Ouest, restaurer la dignité des RD-Congolais. Nous prônons également le partage équitable des richesses entre les 300 ethnies qui composent la population du pays. C’est très rare au monde pour être souligner. Nous comptons également mener le combat pour améliorer les situations économique et sociale précaires dans lesquelles vivent nos populations.

Le pays est dans la crise et le président Joseph Kabila a convoqué un dialogue dont les travaux du Comité préparatoire ont débuté le 23 août 2016. Adhérez-vous à cette initiative?

Je commence d’abord par saluer cette initiative du dialogue tant dans le cadre de la résolution 2277 que dans son format convoqué par le président Joseph Kabila. C’est à mon humble avis, l’unique voie pour régler les conflits tant il l’avantage de mettre autour d’une même table deux opinions différentes. Le pays est en crise constitutionnelle et de légitimité des autorités qui découle des élections de 2011. J’encourage toutes les parties à soutenir ce dialogue et y participer. Un regard à travers le monde nous enseigne que même après les grandes guerres, il y a toujours eu des négociations. Allons donc au dialogue. Il ne sert à rien de nous tirailler.
Propos recueillis
par Mymye MANDA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top