Liens commerciaux

0


La Communauté internationale, à travers quatre organisations, à savoir : l’ONU, l’UE, l’UA et l’OIF ont signé un communiqué conjoint où ils prennent position par rapport au processus électoral en panne en RDC. On retient qu’ils sont favorables à la tenue d’un dialogue politique en RDC mais à condition qu’il se tienne dans le respect de la Constitution du pays. La question qui se pose est celle de savoir si l’appel de ces quatre organisations internationales sera entendu, au mieux, est-ce qu’elles n’ont pas prêché dans le désert ? Dans le désert, c’est possible. Car la Majorité Présidentielle, pour des raisons évidentes a, par la bouche du sénateur She Okitundu, donné une position claire. Elle rejette carrément non seulement les préalables du Rassemblement mais également la récusation de M. Edem Kodjo. Selon She Okitundu : « La récusation d’Edem Kodjo et nulle et de nul effet».

Avant qu’ils puissent s’envoler pour les sièges de leurs institutions respectives, le Groupe de soutien s’est entretenu avec la Majorité Présidentielle. Cueilli par la presse, vendredi 6 août 2016, le Sénateur Léonard She Okitundu a fait savoir en toute responsabilité que la décrispation du climat politique doit venir de la Majorité et de l’Opposition. Qu’à cela ne tienne, il a dénoncé mordicus le discours va-t-en guerre que tient, en ce moment, le « Rassemblement ».

Retraçant les faits qui ont précédé la désignation du facilitateur international, il pointe du doigt Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS comme étant le premier à réclamer cette facilitation. Pour arriver à cette désignation, il y a eu un pré-dialogue entre le camp présidentiel et l’UDPS. A ce jour, dit-il, il voit très mal pourquoi on récuse Kodjo qui est le produit de leur réclamation. Il s’explique mal cette récusation d’Edem Kodjo qui demeure, selon lui, nulle et de nul effet. C’est sur base du tâtonnement au niveau du leadership de l’opposition que la MP dit non en ce qui concerne l’étape du Comité préparatoire. Elle ne voit pas comment on tiendrait un dialogue sans le Comité préparatoire qui doit le mettre en œuvre.

«Le Comité préparatoire est incontournable et est la voie obligée pour aller au dialogue», pense la MP. C’est ainsi que She Okitundu n’a pas gardé la langue du bois pour déclarer que les préalables de l’opposition ne sont pas fondés. «Quant à la libération des prisonniers politiques en vue de la décrispation du climat politique, la MP estime que le Chef de l’Etat a déjà fait un très grand pas en montrant sa bonne foi par la libération de six activistes de la LUCHA».

Décrispation

S’agissant de libération conditionnelle qui pourrait être envisagée, elle va absolument attendre que toutes les conditions légales soient réunies, a affirmé le sénateur She. « La décrispation du climat politique doit venir de deux camps en présence, MP et Opposition et non seulement de la Majorité. Car, le « Rassemblement » ne se prête pas à la décrispation du climat politique. «Ce sont des appels à l’insurrection et au soulèvement populaire contre l’autorité établie qu’on entend chaque jour du côté de l’Opposition politique. Cela ne participe pas de la décrispation du climat politique qu’exige le Rassemblement.

A tout prendre, s’il faut examiner froidement les réponses de la MP aux préalables du "Rassemblement", il y a à craindre d’être dubitatif sur la tenue d’un dialogue inclusif réunissant tous les segments de la nation.

Cependant, si le groupe de soutien aura le flegme et la capacité nécessaires pour produire un miracle en rapprochant les points de vue qui sont diamétralement opposés, entre la MP et le "Rassemblement", alors bravo et vive la démocratie ! Mais, pour l’instant le doute est admis.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top