0
Liens commerciaux

Le facilitateur Edem Kodjo a reçu le mardi 30 août à l’hôtel Pullman une délégation de l’Opposition (celle qui participe au Dialogue) conduite par Jean Lucien Bussa. À l’issue de cet entretien, le président du CDER s’est adressé immédiatement à la presse. Il demande «au président Kabila de poser des actes forts de décrispation politique à 48 heures de l’ouverture du Dialogue». Cela passe par l’effectivité des mesures de décrispation déjà annoncées. Notamment la réouverture des médias et la libération des prisonniers. Bussa, parlant au nom de l’Opposition, demande à Kabila d’aller plus loin dans la détente du climat politique. Par la réouverture des médias non concernés jusqu’ici par les mesures de décrispation et l’élargissement d’autres prisonniers. Bien entendu, l’arrêt des poursuites judiciaires et fiscales contre Moïse Katumbi, Martin Fayulu et Lisanga Bonganga figurent parmi les mesures de confiance reprises dans la feuille de route du Dialogue. Bussa a souligné l’urgence de ses mesures à 48 heures du Dialogue. C’est de cela que sa délégation a dévisser avec le facilitateur Edem Kodjo. Dans la délégation de Bussa, il y avait notamment: Jeannot Mwenze Kongolo, José Makila, Bruno Mavungu, Marie-Ange Mushobekwa, Albert Moleka, Pierre Kangudia, etc.

7sur7.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top