Liens commerciaux

0
Toute la communauté congolaise de France en parle. C’est le retour aux vieux amours ! Le frère Tutu Kaludji vient de retourner à la musique populaire qu’il avait abandonnée en 2013, pour servir son Dieu. Sa première séance de répétition dans un cabaret dans la banlieue parisienne renseigne que le géniteur de la danse «Ndombolo » est très déterminé à retrouver sa place de meilleur animateur.

Tutu Kaludji abandonne le chemin de l’église alors que les frères et sœurs en Christ l’attendaient fermement sur le marché du disque avec un nouvel album consacré à la gloire de Jésus-Christ.

L’artiste a repris sa carrière musicale dans un orchestre qui est constitué des musiciens congolais évoluant en Europe. Et pourtant, lors de la dernière conversation sur sa page Facebook avec le journal La Prospérité, l’artiste a confirmé d’avoir donné sa vie à Jésus-Christ. Il a même juré de ne plus chanter pour les créatures ou les biens de ce monde. ‘‘Ma conversion est une reconnaissance à Dieu qui m’a sauvé la vie. Dieu m’a délivré d’une grave maladie. Je chanterai toute ma vie pour sa gloire’’, a déclaré Kaludji.

Malheureusement, cette décision est éphémère pour un artiste dont la passion de la musique « païenne» a bien pénétré jusqu’à la moelle épinière. Celui qu’on avait baptisé « Frère KALUDJI » rejoint son « Ndombolo » qui a fait de lui une célébrité incontournable dans le monde musical.

C’est grâce à son style d’animation et de la danse « Ndombolo » qu’il s’est révélé au grand public dans l’album «Feux de l’amour» de JB Mpiana en 1995.

Dans l’histoire de la musique congolaise moderne, Tutu Kaludji est considéré comme le géniteur de cette danse qui a permis aux Congolais de conquérir toute l’Afrique vers les années 90.
Il a révolutionné l’animation au sein de l’orchestre Wenge Musica 4×4 au côté de JB Mpiana, Werrason, Didier Masela,… Grâce à son genre particulier de parole d’animation aux mélodies du folklore Kongo, il a pu convaincre les fanatiques et a réussi à imposer son nom sur la liste d’artistes précurseurs de la 4ème génération de la musique dans son pays.
A l’époque de la scission de Wenge Musica en 1997, Tutu Kaludji qui fut parmi les dernières recrues de l’orchestre, a choisi le camp de JB Mpiana pour créer le groupe Wenge BCBG. Avec sa voix mélancolique, l’animateur a contribué énormément au succès de JB Mpiana et ses anges adorables au Zénith de Paris en 2001. Douze ans après, Kaludji va quitter Wenge BCBG pour évoluer en solo. En 2010, il sortit son premier disque «Paris match» qui, malheureusement, a récolté un échec cuisant sur le marché à cause de manque de promotion. Présentement, il prépare encore un nouveau single qui va marquer son retour sur la scène musicale. Qui vivra verra !
JD
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top