Liens commerciaux

0



*Le ministre de la Santé publique a remis trois ambulances respectivement, au gouverneur de la Tshuapa, Cyprien Lomboto, au Député national Jules Lowuya, pour l’Equateur et au Directeur du Programme national de l’hygiène aux frontières (PNHF). Ces ambulances sont destinées à renforcer la surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola.

La remise de ces matériels roulants a eu lieu en présence notamment, du chargé de bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en RDC, du Dr Sambou Bakary, du délégué du Secrétaire général ad intérim au ministère de la Santé, d’Epiphane Ngumbu, ainsi que des membres de cabinet du ministre de la Santé publique.

Les deux premières ambulances, appui de l’OMS sous financement de la Banque africaine de développement (BAD), ont été remises au gouverneur de la province de la Tshuapa, Cyprien Lomboto, et au Député national de l’Equateur, Jules Lowuya. C’est le ministre de la Santé publique qui s’est livré à cette opération, après avoir reçu les clés, des mains du chargé du bureau de l’OMS en RDC, le Dr Sambou Bakary. Celui–ci a salué la collaboration qui existe entre l’OMS et le ministère de la Santé publique.

Par ailleurs, il a rappelé qu’au cours de l’épidémie de la maladie à virus ebola, la BAD s’était engagée à appuyer le ministère de la Santé publique dans l’achat des matériels roulants, dans le renforcement des capacités techniques du personnel à travers les formations du personnel et dans le renforcement sur le plan opérationnel.

De son côté, le ministre de la Santé publique, le Dr Félix Kabange Numbi, a rappelé que dans la lutte contre la maladie à virus Ébola, la RDC a mis en place une riposte qui lui est propre. Celle-ci comprend trois volets, à savoir, le volet communautaire, la prise en charge médicale et l’enterrement sécurisé. Pour le ministre de la Santé publique, le volet prise en charge avec le transport des malades est confronté à des difficultés. «C'est la raison pour laquelle nous avons fait une requête à la BAD, qui nous a assisté à travers l’OMS », a-t-il souligné. Et d’ajouter que grâce à cet appui en matériels roulants, la surveillance va continuer pour que tous les malades, non seulement d’Ebola, mais aussi de monkey pox, puissent être transportés rapidement vers les unités de prise en charge.

Don de la coopération coréenne au ministère de la Santé, la troisième ambulance a été remise au Directeur du PNHF, le Dr Théophile Bokenge. Recevant les clés de cette ambulance, qui sera affectée au poste de santé du PNHF à l’aéroport international de N’djili, pour le transport des malades, le Dr Bokenge a rassuré le ministre de la Santé du bon usage de cet engin. «Nous allons faire bon usage de cette ambulance et sa maintenance sera assurée. Vous ne verrez aucun colis à l’intérieur de cette ambulance, qui sera postée à l’aéroport de N’djili. Elle servira au transport des malades vers les structures de prise en charge », a-t-il déclaré.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top