Liens commerciaux

0


L’album « Likambo ya Mafuta » est déjà disponible en support CD et DVD à Kinshasa. Cette nouvelle œuvre signée frère Guellord BOSEKWA est en vente dans toutes les éditions Kin Express de la capitale et de l’intérieur du pays. Riche en thématique, elle est constituée de bons cantiques de louanges et d’adorations et regorge une diversité musicale très authentique qui mérite d’être découverte. Un disque gospel à écouter sans modération.

Ayant pratiquement la valeur d’une prédication évangélique, «Likambo ya Mafuta » est une anthologie de 11 titres dont les différents clips font les choux-gras des télévisions et radios à Kinshasa.

En séjour à Kinshasa, BOSEKWA qui évolue à Bruxelles, a présenté officiellement son nouveau playing, à la presse congolaise. C’était au cours d’une grande conférence de presse, qui a permis à l’artiste d’expliquer aux chevaliers de la plume et du micro, la vision et le message spirituel contenus dans «Likambo ya Mafuta». Une organisation parfaite grâce à la coordination de l’agence «LD Concept» de Lino DEBRAZEAU, le génie du 21ème siècle. Quelques membres de famille du chantre et son épouse Clenor BOSEKWA, ont effectué le déplacement pour soutenir cet évènement marquant la sortie de «Likambo ya Mafuta» à Kinshasa.

Répondant aux questions de journalistes, le chantre de l’Eternel a indiqué que son opus réalisé avec le concours de l’orchestre «Yoka Nguya», est donc un opus variant différents types de contenus et de styles dont le classique, la rumba, le folklore et autres dans la seule optique d’évangéliser le peuple de Dieu.

D’après Guellord BOSEKWA, il faut entendre par « Likambo ya Mafuta », l’onction divine. ‘‘Il n’y a pas d’onction divine sans le Saint-Esprit. Or, pour avoir le Saint-Esprit, il faut marcher conformément à la parole de Dieu’’, explique l’auteur de l’œuvre.

A en croire le chanteur, le même message qu’il apporte dans son album, revient toujours dans plusieurs chansons chrétiennes parce que Dieu insiste toujours sur la conduite de son peuple.

Sur les pas de l’adorateur Alain Moloto

Outre sa marque propre, le frère BOSEKWA a également puisé dans le style du fondateur du groupe GAEL. L’ombre de Moloto planerait ainsi dans «Likambo ya Mafuta ». L’adoration et la louange sont une autre spécialité des mélodies de l’album. ‘‘Lorsque vous écoutez la chanson «A jamais »- par exemple, vous vous rendrez compte que le style du frère Alain Moloto m'influence beaucoup dans mes chansons’’, avoue-t-il.

Sur un tout autre chapitre, l’artiste renchérit avec véhémence que l’évangile passera avant tout dans sa carrière, et que l’argent importe peu.

Notons que Guellord BOSEKWA évolue toujours dans le ministère de chantre sous l'encadrement du Pasteur Jérémie Makitakani de l'église "La Puissance/Bruxelles" dont il est membre et responsable de musique. Dans le cadre de la promotion de son tout premier album «Likambo ya Mafuta», l’artiste envisage également de faire une tournée dans différents pays du monde et à l'intérieur de la RDC.

Qui vivra verra ?
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top