0
Liens commerciaux



Dans une déclaration politique, François Lusanga Ngiele, Raymond Mukoka, Paul Kapita Shabangi, Bernard Nkwedi Lusielo, Georgette Tota Laba, Marie Kinzeka, Pascaline Nzumba, Godelive Kibongo et Justine Binene Kazadi affirment avoir déchu Etienne Tshisekedi de la Présidence nationale de l’UDPS. Au nom des Fondateurs historiques de l’UDPS, ils lui interdisent d’utiliser la dénomination UDPS et demandent à la justice de les aider à récupérer les symboles de l’UDPS tant à l’intérieur qu’à l’étranger. Contrairement à la position affichée par Etienne Tshisekedi, consistant à poser des préalables avant la tenue effective du Dialogue, le groupe de neuf Fondateurs soutient le Facilitateur Edem Kodjo. Ce faisant, ils demandent à la Facilitation, au Groupe international de soutien, au Gouvernement et à la Communauté internationale d’ignorer Etienne Tshisekedi et de ne s’adresser qu’à eux. Dans l’entretemps, les neuf Fondateurs travaillent pour unifier les différentes ailes de l’UDPS enregistrées au Ministère de l’Intérieur.

DECLARATION POLITIQUE DU COLLEGE DE FONDATEURS HISTORIQUES DE L’UNION POUR LA DEMOCRATIE ET LE PROGRES SOCIAL

Le Collège de fondateurs historiques de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, «UDPS» en sigle s’est réuni ce dimanche 14 aout 2016 en vue d’examiner la situation politique qui prévaut au sein du parti et dans le pays.

1. Au niveau du parti et aux termes de nos statuts, le Collège de fondateurs historiques est l’organe chargé de veiller au bon fonctionnement du parti UDPS ;

2. Par ailleurs, le collège de fondateurs historiques rappelle que l’UDPS est un parti fondé sur la justice, la droiture et la lutte contre les antivaleurs ; il est à noter aussi que, l’UDPS est un patrimoine national, fruit des efforts consentis par plusieurs personnes et que son accaparement par l’un de ses fondateurs est une dérive injustifiée ;

3. Le Collège de fondateurs historiques déplore le fait que leur collègue Etienne TSHISEKEDI, après le résultat de l’élection présidentielle proclamé en décembre 2011 s’était précipité à solliciter la tenue d’un dialogue national en vue de voir à travers celui-ci le peuple arbitrer le contentieux électoral même si aux termes de la loi, c’est la Cour Suprême de Justice faisant office de la Cour Constitutionnelle qui en avait la compétence ;

4. Le fondateur Etienne TSHISEKEDI par la suite demandera et obtiendra du Président de la République, non seulement la convocation d’un dialogue politique inclusif ; mais aussi la désignation d’un facilitateur neutre, compétent et expérimenté provenant non de la classe politique congolaise, mais de la communauté internationale ; chose faite avec la nomination par l’Union Africaine (U.A) du togolais EDEM KODJO, Secrétaire Général honoraire de l’O.U.A et Premier ministre honoraire de son pays ;

5. Pour lui permettre d’accomplir sa part de contrat, le fondateur Etienne TSHISEKEDI posera comme préalables pour sa participation au dialogue politique, la mise à sa disposition par le pouvoir politique de Kinshasa, des moyens matériels et financiers (argent) suffisants ; pouvant lui permettre de venir à ce dialogue dans des meilleures dispositions. Ce qui fut fait. Il en est de même de la mobilisation effective du groupe international de soutien à la facilitation ;

6. Tous ces préalables ayant été amplement remplis comme il l’avait souhaité, le collège de fondateurs historiques a été scandalisé d’apprendre par la suite que certains responsables politiques, hier membres de la majorité présidentielle passés aujourd’hui à l’opposition, sont parvenus à l’approcher moyennant plus des motivations alléchantes(argent) afin de ne plus prendre part au dialogue politique pour privilégier la voie du chaos dont le pays ne pourra se remettre facilement ;

7. Le Collège de fondateurs historiques constate qu’au lieu d’être la machine politique devant permettre la conquête, l’exercice et la conservation du pouvoir démocratique, l’UDPS est devenue pour Monsieur Etienne TSHISEKEDI une marchandise à vendre au plus offrants ;

8. Le Collège de fondateurs historiques dénonce les actes de mauvaise gestion des fonds et le détournement du patrimoine du parti par Monsieur Etienne TSHISEKEDI en faveur de sa famille biologique, (cfr le rapport de la diaspora sur tous ces faits lui reprochés) ;

9. Le Collège de fondateurs historiques constate et dénonce également aussi des violations et falsifications à répétition des textes fondamentaux qui ont régi l’UDPS depuis sa création le 15 février 1982 à nos jours.

Ainsi donc, la dernière falsification date de mars 2013 avec les statuts adoptés au congrès ordinaire de décembre 2010 transformant l’UDPS en une simple ASBL sans l’ambition de conquérir démocratiquement le pouvoir d’Etat. Rien d’étonnant pour nous, de l’entendre dire au peuple congolais au cours du meeting du dimanche 31 juillet 2016 de son refus de se soumettre à la volonté populaire à travers les élections, préférant plutôt un plébiscite personnel du peuple souverain en sa faveur. Une violation à notre Constitution ;

10. Le Collège de fondateurs historiques saisit cette opportunité pour relever à l’intention de notre peuple que l’UDPS a été créé pour combattre les antivaleurs prêchées par le MPR de MOBUTU de triste mémoire ; c’est ainsi que la direction politique a toujours obéit à la règle de la gestion collégiale et non à celle d’un individu auto proclamé président à vie comme l’est aujourd’hui Monsieur Etienne TSHISEKEDI qui s’est même permis de supprimer d’autorité le Collège de fondateurs dans ses statuts issus du congrès de 2010 ;

Eu égard à ce qui précède, le collège de fondateurs historiques décide ce jour :

1. De la déchéance d’Etienne TSHISEKEDI comme membre de l’UDPS parce que s’étant écarté dangereusement des objectifs poursuivis par les pères fondateurs historiques de l’UDPS ;

2. De l’interdiction par celui-ci et d’autres d’utiliser la dénomination et les symboles de l’UDPS tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays;

3. De demander à la justice de notre pays de ne dire véritablement que le droit en vue de permettre à l’UDPS de récupérer tout ce qui lui revient par toute voie de droit ;

4. De proclamer solennellement son soutien au Dialogue National Politique et inclusif convoqué par le Président de la République sous la facilitation de Monsieur EDEM KODJO assisté par ailleurs du groupe international de soutien ; et invite par conséquent le facilitateur, le gouvernement, la communauté internationale…, que pour toute question qui concerne l’UDPS de ne s’adresser désormais qu’aux seuls fondateurs historiques qui entendent collaborer activement avec d’autres forces politiques et sociales du pays pour la réussite de ce forum politique tant attendu par l’ensemble de notre peuple ;

5. Tous les fondateurs historiques se trouvant au pays et en dehors de celui-ci demandent au ministère de l’intérieur d’entériner leur volonté de voir l’UDPS réunifiée ;

6. Pour terminer, le Collège de fondateurs historiques lance un appel pathétique et urgent, aux combattantes et aux combattants, ainsi qu’à tous ceux qui aiment l’UDPS de se joindre à lui pour la réunification et la redynamisation des activités du parti.

Fait à Kinshasa, le 14 aout 2016

Pour le collège de fondateurs historiques,

Le Fondateur François LUSANGA NGIELE
Le Fondateur Raymond MUKOKA MUENA KAVULA
Le Fondateur Paul KAPITA SHABANGI
Le Fondateur Bernard NKWEDI LUSIELO
La Fondatrice Georgette TOTA LABA
La Fondatrice Marie KINZEKA (veuve Vincent MBWAKIEM)
La Fondatrice Pascaline NZUMBA (veuve PASHI)

La Fondatrice Godelive KIBONGO (veuve KAKULU)
La Fondatrice Justine BINENE KAZADI (veuve NGOY MUKENDI)
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top