Liens commerciaux

0



*Fidèle des fidèles, Jean-Charles Okoto Lolakombe évolue, depuis qu’il avait été nommé Ambassadeur en Chine, au gré des options politiques levées par la Majorité présidentielle, sa famille politique. Dernièrement, en effet, profitant de la cérémonie solennelle consacrée au 56ème anniversaire de l’indépendance de la RDC, il s’est escrimé à démontrer la portée du dialogue essentiellement axé sur le processus électoral. Puis, à la même occasion, il a étalé littéralement tout un éventail de possibilités d’investissements en RD. Congo. Les Chinois ainsi que tous les invités à cet événement, en sont sortis entièrement informés de ce qu’ils peuvent entreprendre en Afrique, plus particulièrement, en RDC, s’ils le veulent, le moment venu.

Au moment où le Rassemblement des partis politiques de l’opposition, sous les ordres de Tshisekedi, tient, mordicus, à la tenue du dialogue, conformément à la résolution 2277 du Conseil de Sécurité, Charles Okoto, Ambassadeur de la RDC en Chine a, quant à lui, dans son mot de circonstance, lors de la fête du 56ème anniversaire de l’indépendance à Beijing, soutenu, plutôt, le dialogue, tel que consigné dans l’Ordonnance présidentielle du 28 novembre 2015.

Il en a, d’ailleurs, profité pour vanter les mérites du pays, en présentant à ses invités, la gamme diversifiée d’opportunités d’investissements qu’il offre au monde.

A propos du dialogue, Jean-Charles Okoto estime que la convocation du dialogue par le Président de la République, Joseph Kabila, démontre, si besoin en est encore, sa ferme volonté de mettre autour d’une même table, les congolais en vue de sauver le Congo face aux velléités hégémoniques de certaines puissances étrangères dont l’ingérence dans les affaires relevant, pourtant, de la cuisine interne, devient de plus en plus emberlificotante. Ceci est d’autant plus important que les congolais, quelles que soient leurs tendances et loin de toutes pressions extérieures, sont tenus de se serrer les coudes, pour placer la RD. Congo dans une posture qu’elle soit à même d’organiser, une fois l’enrôlement terminé dans les 26 Provinces, des élections libres, transparentes et démocratiques.

Plus loin, dans ses explications, il a affirmé que grâce à cette même volonté a également permis à la Communauté internationale, par l’entremise de l’organisation des Nations Unies, l’Organisation Internationale de la Francophonie et l’Union Européenne, de désigner un facilitateur qui avance dans les contacts.

Concrètement, Okoto Jean-Charles, depuis son piédestal de Beejing, en Chine, invite Edem Kodjo, le Facilitateur du dialogue, à convoquer, très rapidement, les travaux du comité préparatoire.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top