Liens commerciaux

0


Pas d’accord sans date pour les élections. C’est là, le credo de Vital Kamerhe et bien d’autres Opposants. La CENCO ainsi qu’une belle brochette d’organisations de la société civile sont aussi de cet avis. La Majorité Présidentielle, par She Okitundu, son porte-parole, estime que ‘’sortir de ces assises avec la date de la présidentielle sera insensé… car la révision du fichier électoral n’est pas encore terminée ‘’. L’accord politique final du dialogue se trouve pris en otage dans ce nouveau bras de fer engagé entre la famille politique du président Kabila et l’Opposition sur la date exacte de l’élection présidentielle. Cette question est jugée impérieuse par les opposants et une bonne partie de la société civile. Puisque, d’elle dépend le leitmotiv de la transition qui est en train d’être décidé. A savoir est-ce bien pour l’alternance pacifique ou pour d’autres buts ? Ce lundi 19 septembre 2016, Corneille Nangaa fixe l’assemblée plénière du dialogue sur le calendrier électoral. Avec la nature des contradictions, la clôture de ces pourparlers semble bien partie pour une énième prolongation.

‘’Nous irons au dialogue pour savoir à quand les prochaines élections, pour avoir, en clair un calendrier électoral afin de dire au peuple la date où il y aura alternance démocratique en République Démocratique du Congo ‘’, confiait autrefois, Kamerhe Vital, lors des consultations des évêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo –CENCO-. Le temps, encore moins les événements ne semblent avoir changé cette vue des choses. Le samedi 17 septembre dernier, à la cité de l’Union Africaine, le Co-modérateur et chef de file de la composante Opposition au dialogue a, une fois de plus, brandi cette exigence. Sans date pour les élections, il ne signera aucun accord, avait-il lâché à une consœur, lors de la pause des travaux de la commission élection. La quasi-totalité des opposants seraient du même avis. Sur cette position, d’autres délégués de la société civile s’alignent avec autant si pas plus de fermeté. L’un d’entre eux, aurait menacé de quitter le dialogue si les dates allaient au-delà de 2017. La MP maintient que c'est à la CENI et à elle seule de décider des échéances à fixer pour les différents scrutins. «Respecter la constitution ça veut dire aussi, respecter tout le corpus, notamment les prérogatives de chaque institution telle que définies par la constitution», prévenait Aubin Minaku du haut de la tribune de la chambre basse lors de l’ouverture de la session parlementaire ordinaire de septembre, aux dialogueurs de la cité de l’Union Africaine. ‘’ La CENI sera entendue lundi. La CENI est l’organe organisateur indépendant. Le Dialogue a porté sur la meilleure manière d’organiser les élections pour éviter les erreurs de 2011 et de 2006. On a fait un état de lieu complet du processus électoral et on en tire des conséquences. Le calendrier ne peut être fixé que lorsque le processus de la révision du fichier électoral sera terminé. Sans fichier électoral, vous ne pouvez pas fixer le calendrier. C’est sur cette question que la CENI va nous entretenir lundi... Une date fixe pour élection ? Ce sera insensé. Vous ne pouvez pas fixer la date aujourd’hui tant que vous n’avez pas encore terminé le processus de révision du fichier électoral ‘’, martèle le sénateur She Okitundu, le porte-parole de la mouvance au pouvoir. ‘’Nous devons sortir d’ici avec un calendrier électoral clair ‘’, clame le porte-voix de la composante Opposition, Jean-Lucien Bussa. Corneille Nangaa qui à la tête d’une forte délégation a, le week-end dernier, saisi la cour constitutionnelle sur le report des élections cette année dont la présidentielle. Ce lundi, sous une assemblée plénière en feu, il devra s’exprimer devant les délégués des composantes qui ont déjà des opinions arrêtées. Des informations glanées, l’homme, en lieu et place des dates précises pour les élections, voudrait donner des indications sur les activités que la CENI va devoir mener. Ces arguments vont-ils convaincre pour décanter les obstacles à la signature de l’accord politique du dialogue présidé par Kodjo ? Qui vivra verra. Mais, d’aucuns s’interrogent si ces travaux auront bien lieu dans l’après-midi du premier jour de cette semaine. Ce, au vu des activités lancées par le Rassemblement pour déclencher le préavis.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top