0
Liens commerciaux



*Avec une extrême vigilance, la Convention Nationale des Démocrates pour un Ordre Nouveau (CONDOR), suit attentivement les travaux du dialogue politique national. Hier, lundi 12 septembre 2016, après que l’Opposition «Pro-Kodjo» ait suspendu sa participation aux travaux du dialogue, le Condor, par le truchement de son Président, Gabin Tshiteya, a appelé, une fois de plus, toute la classe politique congolaise à accepter la seule solution idoine qui reste pour sortir de l’impasse actuelle et à celle qui se profile à l’horizon. Pour lui, en effet, il faut donc recourir au schéma «Utenika bis», ayant servi la RDC dans le passé. «Utenika, c’est une voie empruntée autrefois, pour sortir de la crise à la tête de l’Etat, à l’époque de L-D. Kabila et du Feu Président, le Maréchal Mobutu», a rappelé Gabin Tshiteya. Cette fois-ci, le dialogue que propose la Condor réunirait deux grandes figures emblématiques de la scène politique congolaise, à savoir, le Président Kabila et Etienne Tshisekedi, sous la médiation du Président Sassou Nguesso Denis, Président du Congo-Brazzaville.

Rien n’empêcherait que, seuls, les représentants majeurs de chacune des parties soient dans un face-à-face, sous la facilitation de Denis Sassou Nguesso. «La réunion d’Utenika va engager les leaders de l’Opposition et de la Majorité. Il s’agira, précisément, du Président Kabila et le président de l’Udps, Etienne Tshisekedi. Les deux seront accompagnés d’un groupe restreint, avec le panel, et, on aura une solution rapide », a-t-il précisé. Il mettra ensemble deux cahiers des charges.

Déjà, dimanche dernier, dans une interview exclusive accordée à la presse, Gabin Tshiteya a prédit une situation d’impasse politique qui pourrait perdurer inutilement en RDC. Pour être plus pacifique, il avait proposé un dialogue purement inclusif qui sera vu comme «Utenika bis» en vue de résorber la crise qui se dessine à l’horizon.

Et, hier, rien qu’en observant l’attitude de l’Opposition dite « Pro-Kodjo », M. Gabin Tshiteya s’est exprimé en ces termes : «Nous avions eu à prédire cette impasse. Parce qu’on savait pertinemment bien les désirs qui animaient ceux qui prennent part à ce dialogue. On savait ce qu’ils faisaient et la suite. Comment peut-on accepter les travaux d’un dialogue qui se déroule à huit clos? », s’est-il interrogé.

Il a, par ailleurs, laissé entendre que la démarche de ceux qui se retirent aujourd’hui du dialogue était vouée d’avance à l’échec. «Cette situation n’est que le méfait d’un compromis préétabli sous une vision d’un complot », a-t-il renchéri.

Au chapitre de la séquence des élections, la Condor estime qu’elles devraient être organisées, conformément à la résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. C’est-à-dire, il faut commencer par la présidentielle qui est une priorité et, ensuite, le reste. Puisqu’à son avis, la vraie bataille qui reste, c’est celle du respect du délai constitutionnel.

Pour la Convention Nationale des Démocrates pour un Ordre Nouveau, la résolution 2277 insiste sur la nécessité d’organiser un dialogue inclusif qui favorise l’organisation d’élections paisibles, crédibles, et transparentes en RDC.

Etant donné que tout ce qui sortira du dialogue actuel ne sera pas accepté par la grande partie de l’Opposition qui est en dehors, le Leader de la Condor milite en faveur d’un second dialogue réellement inclusif et, à l’issue duquel des résolutions, acceptées par tous, garantiront la paix et la stabilité et, protègeront, en même temps, la vie du peuple congolais.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top