0
Liens commerciaux

"Les principaux acteurs politiques de l'opposition comme de la majorité présidentielle ne devraient pas laisser la rue prendre le contrôle de l'arène politique", estime le PDC (Opposition) José Endundo Bononge.



Même si c'est à la demande de l'opposition, "c'est le président de la république Joseph Kabila qui veut à tout prix que se tienne ce dialogue", a dit à TOP CONGO FM, le Senateur PPRD Léonard She Okitundu, qui etait un des principal négociateur dans les tractations d'avant dialogue avec l'UDPS



"C'est pour évier la violence actuellement présente dans la ville de Kinshasa que j'ai accepté de prendre part au dialogue", déclare Vital Kamerhe qui appelle rassemblement et Majorite présidentielle,"à se dépasser et à ne privilégier que l'intérêt national" parce que "la violence n'a jamais rien résolu".




Mais pour le Président de l'AR, alternance pour la Republique, "il ne peut pas y avoir de dialogue sans vraies discussions", avec les acteurs majeurs de la politique nationale.
Le député Dely Sessanga reproche à l'opposition présente au dialogue "de n'être que des figurants".



Aujourd'hui, selon Olivier Kamitatu, "l'initiative appartient au President de la Republique".
Selon l'autorité morale de l'ARC, Alliance pour le renouveau du Congo, "il est le seul à avoir la solution à l'actuel chaos".




"Tous les sujets sont abordés au dialogue".
Le Secrétaire Général du PPRD, parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, regrette qu'il y ait eu autant de morts pour en arriver à l'évidence de la nécessité du dialogue que le Président appelle de tous ses voeux.
"Car au dialogue", estime Henri Mova Sakanyi, "il n'y a aucun sujet tabou".
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top