Liens commerciaux

0

Ce jour-là décède Kongulu Mobutu, un des enfants du Maréchal Mobutu qui a le plus fait parler de lui sous le sobriquet de "Saddam Hussein" (sans doute à cause de sa brutalité). Kongulu est né en 1970. Dans son enfance au Camp Tshatshi de Kinshasa, ses amis le surnomment "Gang" et "Mobali ya ngenge" à cause de sa brutalité. Puis, vers les années 80, il est surnommé "Vatican" (comme pour dire qu'il était un Etat dans l'Etat). Au milieu de la décennie 80, après un incident qu'il a eu avec son père Mobutu (on dit que c'est à propos d'une affaire d'argent mal utilisé), il fuit vers la Libye et au Moyen-Orient où il passera quelques années. Le président Mobutu se décide alors de lui envoyer des émissaires pour le convaincre de rentrer à la maison. De ce court exil en Libye et au Moyen-Orient, Kongulu se fait désormais surnommer "Saddam Hussein".
A son retour à Kinshasa, il s'enrôle dans l'armée. Lorsqu'il quitte l'Ecole de Formation des Officiers (EFO/Kananga), il est nommé lieutenant au Service d'Action et de Renseignement Militaire (SARM). Par la suite, il est promu comme capitaine et secrétaire particulier du général Bolozi, au SARM toujours. Au début des années 1990, il rejoint l'unité d'élite en charge de la protection de son père, la DSP (Division Spéciale Présidentielle), où il est capitaine. En plus d'être dans l'armée, Kongulu Mobutu était impliqué dans beaucoup d'affaires au pays. Il détenait diverses entreprises, notamment celles de l'import-export (comme par exemple Hyochade) et de production musicale (Yoshad Productions) à travers laquelle il a eu une influence marquante sur le groupe Wenge Musica BCBG dont il était un des principaux mécènes. Un journaliste du journal français Le Monde qui l'avait rencontré en 1993 l'avait décrit comme "un homme barbu et trapu avec un goût exagéré pour les voitures de course, les jeux et les femmes." En avril 1997, il a joué un rôle majeur dans l'assassinat du général Mahele (alors Chef d'état major général des FAZ), lorsque ce dernier essayait de négocier l'entrée sans effusion de sang des tropes de l'AFDL de Laurent Désiré Kabila. Kongulu Mobutu a été la dernière personne du clan Mobutu à quitter Kinshasa le 17 mai 1997, peu avant l'entrée des troupes de l'AFDL. Il avait fuit Kinshasa par la ville voisine de Brazzaville avant de s'exiler à Monaco d'où il déceda, âgé de seulement 28 ans.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top