0
Liens commerciaux




*Entre le G7 et ses partenaires du Rassemblement issu du Conclave de Genval, il n’y a aucune divergence sur le soutien à apporter aux termes de référence transmis par Etienne Tshisekedi à l’Union Africaine pour la tenue d’un Dialogue politique véritable, crédible et inclusif en vue du déblocage du processus électoral en RDC. Les principaux dirigeants du G7 ont tenu à mettre fin à une folle rumeur entretenue hier, lundi 5 septembre, à la Cité de l’UA, par certains ténors de la Majorité Présidentielle sur une éventuelle participation du G7 au Dialogue dès que leurs revendications spécifiques seraient rencontrées. Il n’en est rien, dit-on. Le G7, confie son Président en exercice, ne milite pas en solo. A l’instar d’autres forces politiques et sociales acquises au changement, membres du Rassemblement, le G7 exige des mesures de décrispation comme signe de bonne foi et de volonté politique.

Il s’agit, entre autres, de la libération sans condition des détenus politiques et d’opinion, des activistes des droits de l’Homme et des journalistes. Le G7 réclame aussi le retour en toute sécurité et sans ennuis, des exilés politiques congolais, l’abandon des procédures judiciaires arbitraires contre les opposants, l’ouverture des médias proches de l’Opposition fermés, etc. Déjà, le 11 août dernier, Charles Mwando Nsimba déclarait qu’aucune perspective de solution à la crise artificiellement créée par le Président Kabila pour rester aux commandes de l’Etat, n’a de chance de réussir sans décrispation politique sincère de la part de ceux qui gouvernent le pays. C’est dans ce cadre, disait-il, que le G7 exige la fin du harcèlement judiciaire contre son candidat à la présidence de la République, Moïse Katumbi, victime des procès injustes et sans fondements, afin qu’il revienne dans son pays en homme libre pour participer au dialogue politique. Le G7 demandait, par ailleurs, avec insistance la dissolution sans condition des doublons de ses partis membres montés par le pouvoir pour les laminer. Pour le G7, en refusant de détendre la situation politique, le Président Kabila dressait un deuxième blocage à la démocratie, après celui du processus électoral.

Pas vraiment opposé au Dialogue

Le G7 n’est pas opposé au Dialogue politique comme d’aucuns voudraient le faire croire. Sur ce point, la position du G7, tirée de celle du Rassemblement, consiste à diviser l’espace politique en deux. D’un côté, la ‘‘Mouvance Kabiliste’’ élargie et structurée à Béatrice Hôtel, et, de l’autre, le Rassemblement et tous ceux qui partagent la même vision. Des propositions concrètes sont faites sur le nombre des participants au Dialogue. Pas plus de 100 délégués en raison de 50 % par composante. Le Facilitateur n’a pas à inviter des délégués, comme c’est le cas maintenant à la Cité de l’Union Africaine avec Edem Kodjo. Le point central à débattre au Dialogue sera le processus électoral : le fichier et le calendrier électoral. La CENI, la Cour Constitutionnelle et toutes les institutions intervenant dans l’organisation des élections doivent être revisitées.

La Pros.



Rassemblement des forces politiques et sociales de la RDC Acquises au Changement

Kinshasa, le 31 août 2016

N. Réf. : 05/RFPSAC/2016

Transmis copie pour information à :

-Monsieur le Secrétaire Général des Nations-Unies (Aux bons soins du Représentant Spécial en RDC) ;

-Monsieur le Représentant de l’Union Européenne en RDC ;

-Madame la Secrétaire Générale de l’OIF ;

-Monsieur le Représentant Spécial du Président Obama dans la Région des Grands-Lacs ;

-Monsieur le Représentant de la SADEC ;

-Monsieur le Représentant de la CIRGL ;

-A Messieurs les Ambassadeurs des pays membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations-Unies en RDC

A l’attention de Son Excellence Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine à Addis-Abeba (Aux bons soins de Monsieur le Représentant de l’Union Africaine en RDC)

Madame la Présidente,

Concerne : Transmission des termes de référence du Rassemblement pour la tenue du Dialogue.

J’ai l’honneur de vous transmettre en annexe à la présente les termes de référence en rapport avec la tenue du dialogue politique national inclusif en République Démocratique du Congo.

Vous remerciant de l’attention que vous voudriez bien accorder à la présente, veuillez croire, Excellence Madame la Présidente, en l’expression de ma très haute considération.

Le Président du Conseil des Sages

Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top