0
Liens commerciaux



*A observer l’esprit de consensus qui domine la plupart des délégués à la Cité de l’UA, le Dialogue va, à coup sûr, déboucher sur un compromis politique pour sauvegarder l’essentiel, c’est-à-dire, la paix chèrement acquise. Lundi 12 septembre 2016, le Dialogue facilité par Edem Kodjo au nom de l’Union Africaine, à Kinshasa, va entrer dans sa semaine décisive. Pas de travaux ce week-end. Les Commissions instituées pour tabler sur les différents scenarii liés notamment, à la constitution du fichier électoral ainsi que sur les séquences des élections rendront leurs conclusions, à la plénière, au plus tard, le mercredi 14 septembre prochain. Puis, viendra la cérémonie solennelle de clôture du dialogue, avec la lecture des résolutions et recommandations, des options coulées sous une nouvelle forme d’un pacte patriotique et républicain et, finalement, d’un Accord de non-agression mutuelle jusqu’aux élections dont les délais seront, désormais, fixés et officialisés.

Edem Kodjo est sur le point d’obtenir un Accord politique avant le 19 septembre, date du début du préavis constitutionnel qu’entend adresser le Rassemblement mené par Etienne Tshisekedi au Président Kabila. Rien n’est impossible. Lors du débat général sur les propositions présentées par la CENI, il s’est dégagé l’impression selon laquelle les délégués de la Majorité Présidentielle, faisant bloc, ont largement soutenu l’option de la refonte totale du fichier électoral qui nécessite un minimum de 16 mois. L’Opposition pro-dialogue, sans une consigne claire, s’aligne derrière la CENI. Mais, la CENI avait aussi fait deux autres propositions qu’elle s’est empressée à en dégager les faiblesses. L’une, consistant à organiser la présidentielle avec le fichier 2011 et l’autre qui le réviserait partiellement. Dans les deux cas, le Président de la CENI ne trouve aucun avantage. Le fichier 2011 étant corrompu, affecté ou inadapté ; la révision partielle exigeant presqu’autant de moyens que la production d’un nouveau fichier. Seul est meilleur, à ses yeux, le scenario de la refonte totale du fichier parce qu’il ne viole pas les droits fondamentaux garantis par Constitution de la République à chaque citoyen en âge d’élire et de se faire élire. Les travaux en Commission porteront également sur les différentes séquences des élections. Corneille Nganga en présente trois. La première séquence consiste à organiser les législatives provinciales et locales, suivies des scrutins indirects, puis de la présidentielle et des législatives nationales. Dans sa deuxième proposition, Corneille Nangaa parle de l’organisation de la présidentielle et des législatives nationales, les législatives provinciales et locales, suivies des scrutins indirects. La troisième séquence, enfin, consisterait à commencer par la présidentielle et les législatives nationales, les législatives provinciales et locales et tous les scrutins indirects le même jour. Lorsque les Commissions verseront leurs conclusions à la plénière, les organisateurs sont certains qu’un compromis politique sera trouvé dans un sens comme dans un autre. Quelle que soit la décision qui sera prise, le mieux à faire serait de privilégier l’intérêt supérieur du peuple. Lequel se trouve dans la préservation de la paix et la stabilité. D’où, la nécessité de travailler pour l’acceptabilité des conclusions du Dialogue. C’est ici que le Rassemblement mené par Etienne Tshisekedi aura un rôle politique positif à jouer. L’idée, c’est de le convaincre de ne pas mettre en exécution sa menace de recourir à la rue. Comme quoi, le Rassemblement devrait renoncer au préavis constitutionnel qu’il envisage déposer, le 19 septembre prochain, dans les bureaux de représentation provinciale de la CENI au niveau des chefs-lieux des provinces et, à l’étranger, dans toutes les Ambassades ou missions de représentation de la RDC. La Majorité Présidentielle se veut, pour sa part, optimiste sur l’acceptation des résolutions du Dialogue par le peuple congolais, affirmant que le Dialogue de la Cité de l’Union Africaine est inclusif à bien d’égards. On ajoute que l’avion ayant décollé, un atterrissage en douceur est nécessaire pour ne pas mettre en péril la vie de la Nation. Les uns et les autres se doivent de couper la poire en deux. Autrement, tout le monde doit fumer le calumet de la paix pour le bien de tous.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top