Liens commerciaux

0
Communiqué du 2 Septembre 2016

J’aimerais répondre à tous mes compatriotes qui sont au pays ou dispersés à travers le monde, à tous les Congolais dans leur ensemble.

Sachez d’abord qu’à cette heure-ci, Dieu m’a imposé une douleur qui m’oblige à être assis nuit et jour parce que mon père est dans des faiblesses extrêmes, pour lesquelles je suis en train d’implorer la grâce du Seigneur afin de rétablir la situation.
Et c’est à travers ces faiblesses que l’Eternel me fait comprendre cette éclipse : ne pourrait-elle pas faire réfléchir ceux qui se disent être serviteurs de ce Dieu et qui n’ont aucune crainte de lui ? Ils osent même reprocher l’attitude du peuple à Kinshasa, peuple qui a paru être effrayé par l’événement. Ils leur disent : “ça c’est un fait naturel, il ne faut pas y apporter d’autres interprétations”, oubliant que l’éclipse intervient au moment où il y a l’ouverture de ce dialogue; dialogue qui n’a aucune signification pour nous. Nous allons dialoguer pour chercher quoi ? Kanambe doit partir, c’est terminé pour lui, le mandat est terminé. Le massacre du peuple congolais continue. Vous, traîtres congolais, qui accompagnez et entretenez encore ce pouvoir rwandais, et qui encouragez le Rwanda à continuer à exterminer les Congolais, vous ne pourriez même pas avoir pitié de vos frères, de vos compatriotes ? Vous continuez toujours à tenter de maintenir le pouvoir sanguinaire du Rwanda ! Malgré le refus du peuple à pouvoir faire ce dialogue, vous vous imposez avec tout l’argent que vous nous avez pillé, raison pour laquelle l’Eternel Dieu vient de donner le signal dans le ciel comme l’éponge qui doit effacer les écrits sur le tableau. Dieu vient de dire “non seulement vous continuez à répandre ce sang congolais mais le sang des saints que vous avez massacrés réclame vengeance devant Dieu”. Voilà les deux astres croisés.

Le langage de ces supposés serviteurs est un langage de corruption. Elie le prophète en son temps avait regretté l’attitude d’Achab, disant : “comment te laisses-tu prendre ainsi, tu te rends ridicule devant cette femme, Jezabel ?”. Et Achab lui dira: “donc tu me trouves ennemi ?”. Et comment ! Quelqu’un qui ne veut pas respecter les paroles de son maître, comment ne peut-il pas être classé parmi les ennemis ? Comment vous qui vous dites être serviteurs de ce Jésus-là, vous pouvez ne pas reconnaître le langage de votre maître ? En Matthieu 16:1-3, n’est-ce pas Jésus qui nous incite à pouvoir discerner les temps ? C’est ça l’enseignement de Jésus. Et, il y a éclipse, croisement du Soleil avec la Lune et vous dites que c’est un fait naturel ?

Chers frères, chers compatriotes, voilà ces gens qui vous ont induit en erreur pendant plusieurs années parce qu’ils ont été corrompus pour manger à la table avec l’envahisseur, sans coeur, sans avoir aucune sensibilité en ce concernant leur peuple qui était martyrisé par l’occupation. Jésus, s’il est notre maître, comment ne pas reconnaître son langage ? Et on ne peut pas marcher sans discerner les signes des temps. Un phénomène qui échappe au contrôle des scientifiques et vous dites que c’est un fait naturel ! Vous voyez comment l’argent vous a aveuglés !?
Je vous dis chers frères, il n’y a pas longtemps, il y avait l’alerte donnée à partir d’Ankoro et mon bureau n’avait pas manqué de vous communiquer cet événement en disant que c’était la fin du régime. Et cette éclipse n’est autre que l’expression de notre Dieu qui vient de certifier, qui vient d’attester cet événement d’Ankoro. Ce temps que vous aimeriez accorder à ceux qui martyrisent le peuple, vous voulez l’arracher de celui qui a créé les temps et les espaces ? Il faudra comprendre que l’on va pouvoir payer de toutes complicités avec ceux qui continuent à martyriser le peuple. Quel que soit son coeur endurci, le pharaon en Egypte avait chassé Moïse. Il voyait qu’il avait tout pouvoir et que Moïse commençait à trop déranger avec son insistance de pouvoir libérer le peuple pour que ce dernier aille adorer l’Eternel son Dieu dans le désert. J’aimerais répondre par quelques versets. Exode 10:28,29 : “Pharaon dit ceci à Moïse : Sors de chez moi ! Garde toi de paraître encore en ma présence, car le jour où tu paraîtras en ma présence, tu mourras”. Vous voyez que les termes étaient très secs parce que pharaon trouvait en Moïse quelqu’un qui dérangeait. Et ce dernier va lui répondre : “Tu l’as dit ! répliqua Moïse, je ne paraîtrai plus en ta présence”.

Chers compatriotes, comprenez bien ce que je viens de dire, le message n’est pas très long au-travers ce communiqué de mon bureau. En Exode 11:8, Moïse dans la colère va poursuivre en disant : “Alors tous tes serviteurs que voici descendront vers moi et se prosterneront devant moi, en disant : Sors, toi et tout le peuple qui s’attache à tes pas ! Après cela, moi Moïse je sortirai. Après avoir fait de telles déclarations, Moïse sortit de chez Pharaon, dans une ardente colère”. Vous savez la suite ? Je dis bien, vous savez la suite ? Une seule plaie, après que l’Eternel Dieu a largué beaucoup de plaies, une seule plaie de la terreur. A cette plaie, pharaon se vit dans l’obligation de se lever vers le milieu de la nuit pour aller chercher Moïse. Ces gens qui n’ont aucun coeur, malgré les massacres, malgré les morts des nôtres; ils ne regardent que ce qu’ils sont en train d’empocher pour manger, pour nourrir leur famille, c’est tout.

C’est vrai qu'Israël a eu à souffrir. Il y a eu des armées qui se sont imposées pour montrer qu’elles étaient très puissantes. Et en quelques minutes seulement, Dieu les avait chassées. Je dis bien, je le répète, dans la douleur de ce que je suis en train de souffrir, je vous encourage chers compatriotes : cette éclipse prodigieuse, c’est une grande expression de notre Dieu à l’égard de ce peuple congolais martyrisé et humilié, et qui vient pour consoler le coeur meurtri.

Je ne pense pas que l’Eternel Dieu créateur ait oublié nos hommes scientifiques, non ! Dieu se voit dans l’obligation de s’exprimer tellement que les humains, en ce qui concerne ce peuple congolais, n’ont pas voulu respecter le droit des Congolais et de tout côté on traite le Congolais de naïf. Alors Dieu créateur lui-même en tant qu’avocat, notre avocat, il intervient. Il persiste et signe, il dit “je libère le peuple”. Ce n’est même pas un autre message, non, non, c’est le temps ! Comprenez que c’est le temps. A quelques minutes de ce mois de septembre, Dieu vient de pouvoir montrer à l’horizon cette libération de ce peuple qui a été injustement maltraité, occupé.

Ce que je vous dis, que l’on sache parler ou prier, que l’on ne sache ni parler ni prier, je crois que le temps c’est le temps et que l’Eternel Dieu vient de nous montrer qu’il est déterminé à pouvoir se pencher sur l’humiliation de ce peuple.

Que le peuple congolais voit dans ce Dieu son seul avocat et qu’il comprenne que toute la Terre lui appartient, il en est le propriétaire.

Que Dieu console son peuple.
Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top