0
Liens commerciaux




*Les mots, chacun à sa place, utilisés par le G7 sont durs, proportionnels au préjudice subi par son Président en exercice, Charles Mwando Nsimba, Député national de son état, empêché, pour la deuxième fois consécutive, d’atterrir dans son fief de Kalemie, chef-lieu de la nouvelle province du Tanganyika. Pierre Lumbi Okongo qui a animé une conférence de presse dominicale, dans l’après-midi, à Kinshasa, accuse ouvertement le Gouverneur de province. Il en appelle au bon sens et à la responsabilité des autorités congolaises, pour garantir les libertés politiques aux Opposants. Il confirme, par ailleurs, que le G7 répondra à l’appel du Rassemblement, pour le rendez-vous du lundi 19 septembre prochain.

Le G7 refuse d’accepter que pendant que l’on parle à tue-tête d’inclusivité, des actes d’exclusion se commettent ostentatoirement. Sur ses nerfs, Pierre Lumbi dégaine : « On continue à museler la population, on continue des arrestations arbitraires, on continue à positionner des forces de police à côté des sièges des partis politiques d’opposition, on continue à empêcher des Congolais de revenir chez eux avec des motifs montés de toutes pièces, on persévère à vouloir violer la Constitution ! ». S’il fallait une des preuves de plus au G7 pour montrer à la face du monde entier, l’absence de volonté du pouvoir, de décrisper et d’apaiser le climat politique, en RDC, le sort réservé à l’avion qui transportait Charles Mwando Nsimba, 7 membres de sa délégation et 27 autres passagers, en est une parfaite illustration.

Au sujet du Dialogue politique, le G7 maintient ses préalables : la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion, l’ouverture des médias proches de l’opposition, l’arrêt définitif des poursuites injustifiées contre Moïse Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle.

Lundi 19 septembre prochain, le G7 sera dans la rue aux côtés des forces politiques et sociales acquises au changement, membres du Rassemblement. Des manifestations pacifiques grandeur-nature sont annoncées devant le siège national de la CENI, à Kinshasa, dans les différents bureaux de représentation au niveau des chefs-lieux des provinces ainsi qu’à travers le monde devant les représentations diplomatiques de la RDC.

Lundi 19 septembre, le Rassemblement entend déposer le préavis constitutionnel et exiger de la CENI, la convocation de la présidentielle 2016, conformément à l’article 73 de la Constitution congolaise.

La Pros.



Conférence de presse de ce dimanche 11 septembre 2016 tenue par Monsieur Pierre Lumbi Okongo

Président en exercice du Groupe de Sept Partis Politiques (G7)

Mesdames et Messieurs de la presse,

Vous êtes sans doute au courant que l’avion qui transportait aujourd’hui notre Président, Mwando Nsimba, accompagné d’une délégation de 7 personnes, en plus de 27 autres passagers, de Lubumbashi vers Kalemie, a été détourné sur ordre du Gouverneur, vers BUKAVU où il a atterri à 11h12’.

Les manœuvres d’atterrissage venaient, pourtant, d’être annoncées quand, 5 minutes plus tard, le pilote annoncera que l’aéroport de Kalemie était fermé.

Il a donc été empêché à cet avion d’atterrir sur Kalemie où notre Président était attendu pour une réunion de travail.

C’est la deuxième fois que Monsieur Mwando Nsimba, Député National, est empêché d’aller à la rencontre des citoyens congolais de sa circonscription, et cela est inacceptable.

Nous condamnons de la façon la plus ferme ce genre de pratiques, qui n’ont jamais rien arrangé ni pendant l’époque coloniale, ni pendant le règne de Mobutu.

Nous espérons que la majorité au pouvoir n’est pas en train de transformer notre pays en goulag.

A l’époque où on parle à tue-tête d’inclusivité, il nous paraît particulièrement grave de constater que sur terrain, des actes d’exclusion de la part de la Majorité au pouvoir se multiplient au quotidien :

On continue à museler la population, on continue des arrestations arbitraires,

On continue à positionner des forces de police à côté des sièges des partis politiques de l’Opposition,

On continue à empêcher des congolais de revenir chez eux avec des motifs montés de toutes pièces,

On persévère à vouloir violer la Constitution !

Ces pratiques ne sont pas de nature à apporter la décrispation et l’apaisement que le G7 et le Rassemblement appellent de tous leurs vœux comme préalables à tout dialogue.

Ces préalables sont connus : la libération de tous les prisonniers politiques et d’opinion, l’ouverture des médias proches de l’Opposition, l’arrêt définitif des poursuites injustifiées contre Moïse Katumbi, notre candidat à la présidentielle.

Il faut que la Majorité arrête avec cette politique de la terre brûlée, cette arrogance qui ne place pas le peuple congolais au centre de ses préoccupations.

Ce peuple, aux côtés duquel le G7 et le Rassemblement se trouvent, (ce peuple) est prêt pour la grande mobilisation du lundi 19 septembre prochain afin de faire respecter notre Constitution et ses délais constitutionnels, gage de notre prospérité et de notre unité nationale.

Mesdames et messieurs de la presse,

Je profite de cette tribune pour démentir catégoriquement une rumeur qui affirmerait que j’ai récemment rencontré le Chef de l’Etat.

Monsieur Kabila n’est pas un diable. Il est une personne avec qui j’ai travaillé pendant de nombreuses années et que je respecte. S’il me demandait de le rencontrer, je ne m’en cacherai pas et je le ferai.

J’irai lui rappeler ce que je lui ai déjà dit, il y a un an : sa grandeur ne sera renforcée que s’il faisait, lui-même, respecter et appliquer la Constitution congolaise sur laquelle il a prêté serment.

Notre Président Mwando Nsimba, comme beaucoup d’autres, œuvrent, depuis de nombreuses années, pour le bien-être de tous les Congolais. Il est temps que les jeunes générations actuellement au pouvoir se ressaisissent, s’éloignent de l’égoïsme et prennent conscience que c’est à eux de mener cette lutte pour la liberté et la démocratie dans notre pays.

Il ne faut pas vous tromper, que personne ne se trompe, le peuple congolais ne laissera pas faire un petit groupe d’individus qui pensent être au-dessus de toute la population.

Que Dieu bénisse notre pays.

Fait à Kinshasa, le 11 septembre 2016.

Pour le G7,

Pierre Lumbi Okongo,

Président
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top