Liens commerciaux

0


Décrété depuis le weekend passé, Etienne Tshisekedi a clôturé hier, mercredi 28 septembre 2016, le deuil des martyrs des heurts du 19 et 20 septembre derniers. L’événement, pour sceller les trois jours de deuil, s’est tenu au siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social -Udps-. A cette occasion, la fille aînée de l’opposition a exposé sur la façade de son quartier général des images des fils et filles du pays qui ont succombé. Jean-Marc Kabund-a-Kabund, secrétaire général de cette formation politique, loin de se résoudre à la fatalité, a appelé à la mobilisation pour la suite de la lutte.

C’est vers 16 heures qu’il est arrivé à la permanence de l’Udps. Après son entrée, il s’était directement dirigé vers la chapelle érigée pour la circonstance sous laquelle se trouvaient placardées les quelques clichés de victimes des combattants décédés. Les membres de leurs familles étaient à côté. Chacun pleurait comme il lui convenait, pourvu qu’il exprime sa tristesse. L’air mélancolique, le successeur de Bruno Mavungu s’est quand même tenu débout pendant une brochette de minutes en train d’observer les visages des illustres disparus. Dans le livre de souvenirs, il a mentionné cette phrase : «En ce jour, 28 septembre 2016, je marque dans le livre de souvenirs, nos héros qui sont morts pour une cause juste, nous ne les oublierons pas». Une gerbe de fleurs a été déposée par le Directeur de Cabinet d’Etienne Tshisekedi, Victor Wakwenda et Jean-Marc. Les deux personnalités ont eu à allumer des bougies.

Ensuite, tour à tour, les membres du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement ont, chacun, allumé une bougie et griffonné une petite phrase dans le livre de souvenirs.

L’appel

Dans son mot de circonstance, Jean-Marc Kabund-a-Kabund a rappelé à son assistance la condition de chaque être humain face à la mort. «Nous sommes tous candidats à la mort. Mais, il faudrait mourir pour des raisons justes. Celle notamment du respect de la Constitution comme il en a été le cas pour les martyrs », a-t-il affirmé.

Des félicitations ont été adressées aux partenaires de la République qui n’ont cessé, peu après les drames du 19 au 20 septembre, de condamner ‘’ ces actes barbares ‘’, mais aussi aux militants qui ont répondu massivement présents à ces «manifestations pacifiques». Aux familles des victimes, l’UDPS promet de rester de cœur avec elles. Dans son speech, il n’a pas manqué de rappeler à des centaines de partisans de se prendre en charge le 19 décembre, au cas où il n’y a pas d’élection présidentielle. Selon lui, l’Udps va appliquer, sans faille, les dispositions de l’article 64. Etienne Tshisekedi, représenté par son Directeur de Cabinet, a, lui aussi, mentionné son mot de compassion dans le livre de souvenirs. «Au nom du Président, Son Excellence, Monsieur Etienne Tshisekedi wa Mulumba, nous rendons hommage et gloire à nos vaillants martyrs tombés sur le champ de bataille. RIP», a mentionné Victor Wakwenda.

On retiendra que tout s’est passé dans un climat d’émoi et de recueillement. Subitement, après le message livré par Jean-Marc Kabund, tous les combattants présents à la manifestation s’étaient transformés en motivateurs et chantres pour chanter la gloire de leur lutte.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top