Liens commerciaux

0

Il a rompu le silence. Le président Kabila a démontré réellement qu’il avait le contrôle de la situation. Apres deux jours de tension, le chef a pris la parole. Joseph Kabila est resté ferme face à une opposition qui prône le chaos. Des actes de pillage et de violence ne seront pas impunis. Le chef de l’État a promis d’appuyer les victimes des actes de barbarie pour que la justice les rétablisse dans leurs droits. Le message est clair. « Ceux qui cassent et pillent, seront sanctionnés », explique un haut cadre de la MP.




Il n’est pas question pour un citoyen, politcien soit-il, d’aller au delà de la loi. Le président déplore que les organisateurs de la marche aient détourné leur manifestation vers un autre objectif à savoir la violence aveugle et les émeutes sanglantes. Intolérable aux yeux de Joseph Kabila qui appelle la justice à jouer son rôle. Il promet tout son soutien aux victimes et à la démarche judiciaire entreprise mercredi par le procureur général de la république. En pleine récession, le pays ne peut pas replonger dans le chaos pour que le tissu économique déjà détruit lors des pillages de 1991 et 1993, s’effrite totalement. A ceux qui tenteront encore, ils feront face à la justice. Trop, c’est trop. Joseph Kabila pense que les prophètes de malheur ne vaincront jamais la république. Pour lui, seul le dialogue est le cadre approprié pour trouver des solutions aux différents qui déchirent la classe politique. Emprunter une autre voie, c’est inacceptable pour le pays et pour la population. Et là, les fauteurs de troubles se butteront à la loi et aux institutions de la république.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top