Liens commerciaux

0
La situation a duré à peine moins d’ une heure mais elle a réussi à faire paniquer la population. Une vive tension a été observée ce jeudi 22 septembre à la prison centrale de Boma dans la province du Kongo Central.

En colère, les pensionnaires de cette maison carcérale ont voulu crier leur ras-le-bol suite à leurs conditions de détention qu’ils jugent au seuil de l’humainement supportable.

« Les prisonniers revendiquaient leurs droits. Ils se sont soulevés. Ils disent qu’ ils ne mangent plus bien, ils dorment dans les mauvaises conditions et certains disent ne pas avoir accès aux soins de santé », confie un habitant joint par www.groupelavenir.

D’ après une autre source, les détenus protestaient aussi contre la lenteur dans le traitement de leurs dossiers judiciaires.

« C’était un mouvement d’une heure du temps. La police est intervenue pour calmer le trouble et cela a un peu troublé l’ordre public. Les gens étaient paniqués. Dans les écoles, les élèves sont sortis précipitamment », renseigne un autre habitant sous le sceau de l’anonymat.

Difficile de joindre les autorités pénitentiaires, même chose aussi pour la mairie qui est restée injoignable mais d’ après des témoins, la paralysie n’ était que passagère. Le calme est revenu en début d’ après-midi et toutes les activités ont continuer à fonctionner sans entrave.
groupel'avenir
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top