0
Liens commerciaux



Lambert Mende, ministre de la communication et des médias, condamne l’opération « lundi sans école » lancée par l’UDPS et le Rassemblement.




« Ça c’est la politique de la terre brûlée. C’est vraiment antipatriotique. C’est de la folie. C’est criminel de prendre les enfants en otage. On ne peut faire reculer le pays comme ça avec des personnes irresponsables. Quel message aux parents ? Il ne faut pas suivre cet appel. Lundi, il y a bel et bien rentrée scolaire. Quel est le parent responsable qui va accepter de garder son enfant à la maison au nom des intérêts individuels de certains politiciens (…) Ce n’est pas avec les enfants qu’on va sauver la démocratie. C’est criminel ! Il faut venir à la table de négociation. Cela viole les conventions internationales sur les droits des enfants,» a dit Lambert Mende.

Pour rappel, l’UDPS et le Rassemblement ont décidé d’une opération dénommée lundi sans école pour exiger « le vrai dialogue.» Le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund l’avait dit au téléphone d’ACTUALITE.CD à quelques minutes d’une conférence de presse qu’il devrait organiser au siège de son parti. Pour rappel, cette action entre dans le cadre de la série d’actions annoncées par le Rassemblement pour exiger un dialogue plus inclusif qui devra tenir compte de la résolution 2277 du Conseil de sécurité de l’ONU.




Jean-Marc Kabund au téléphone ACTUALITE.CD de Stany Bujakera Tshiamala.


« Nous avons lancé une journée sans école. Nous voudrons que les parents qui aspirent à une bonne éducation, un travaillant décent permettant de prendre en charge les enfants de soutenir l’action du Rassemblement pour que les choses changent dans ce pays (…) La constitution prévoit par exemple la gratuité de l’enseignement et les parents continuent à prendre en charge les enfants et les écoles. »

Vous êtes en train de vous servir de ces enfants…


« Plusieurs enfants n’étudient pas dans ce pays. La scolarité devient un véritable casse-tête pour les parents. Ce régime prive des millions d’enfants d’école. On veut que cette action soit nationale (…) Aussi longtemps que Kabila multipliera des manœuvres pour rester au pouvoir la situation de la scolarité sera toujours un problème. Le problème, c’est la gouvernance. Notre système éducatif est en panne. »

Ecouter l’intégralité de cette interview ici.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top