Liens commerciaux

0
Lambert Mende a sévèrement critiqué les propos de François Hollande tenus à New-York au sujet des évènements du 19 et 20 septembre 2016. Le Président Français avait tenu pour responsable l’Etat congolais de la situation et avait rappelé qu’il avait hésité à venir en RDC lors du sommet de la Francophonie.








« Le gouvernement congolais a été choqué d’entendre le chef de l’Etat de la France, pays amis de la RDC et bien représenté en RDC, ignoré superbement l’origine et le cheminement desdits évènements de s’abstenir de la moindre expression de compassion à l’endroit du plus grand nombre des morts du 19 septembre en ne se limitant en évoqué que deux victimes tombés le 20 septembre. Cette façon de diviser les congolais nous gène énormément et nous devons le dire, » a dit le Porte-parole du Gouvernement au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi 22 septembre 2016.
En rappelant l’implication de Nicolas Sarkozy dans la crise libyenne, Lambert Mende s’est interrogé si la principale motivation de la position de François Hollande qu’il soupçonne de vouloir soigner sa côte de popularité en France.





« Comme à l’accoutumée, nous avons eu droit à des injonctions comminatoires par lesquelles à travers une veine tentative de substitution au souverain primaire et à la CENI le président français a rappelé qu’il avait déjà prévenu qu’il ne transigerait pas sur les dates des élections en RDC comme si quelqu’un lui avait demandé de transiger sur le calendrier des institutions en RDC. C’est à se demander si la RDC était devenue un nouveau département d’outre-mer issu des nouvelles conquêtes de l’hexagone. Nous n’avons pas été au courant de cette guerre-là. »
Actu.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top