0
Liens commerciaux

Le Mouvement de Libération du Congo, MLC,note avec inquiétude qu’à la date du 19 septembre 2016, la Commission Nationale Électorale Indépendante, CENI, n’a pas procédé à la convocation du scrutin conformément à l’impératif constitutionnel que dispose l’article 73 de la Constitution.




La crise institutionnelle débute ainsi en République Démocratique du Congo à cette date fatidique et pourrait déboucher sur une contestation de la légitimité de toutes les institutions issues des derniers suffrages tels qu’exprimés par le souverain primaire.



Cette situation a été voulue, créée, planifiée et savamment entretenue par le pouvoir en place, qui en portera seul, l’entière responsabilité des conséquences qui en découleront.
Le Président de la République sortant et son gouvernement ont sciemment asphyxié la CENI pour l’empêcher d’exercer ses prérogatives constitutionnelles.




En outre, le MLC tient à souligner que la CENI n’a pas qualité pour saisir la Cour Constitutionnelle en matière des recours en interpretation de la Constitution.
Tout en dénonçant la violation du pacte républicain codifié dans la Constitution, le MLC est convaincu que seule l’ALTERNANCE DEMOCRATIQUE constitue un gage de paix et de stabilité pour la RDC.



Avec Dieu, Nous Vaincrons !
Fait à Kinshasa, le 19 septembre 2016
Me Eve Bazaiba Masudi
Secrétaire Générale
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top