Liens commerciaux

0


*Le goût et les couleurs ne discutent pas, dit-on. Ici, la Convention pour la Renaissance du Congo, après une lecture minutieuse des prescrits de l’Accord Politique, tel qu’il a été signé, le 18 octobre 2016, à la Cité de l’Union Africaine, à Mont-Ngaliema, à Kinshasa, propose Florentin Mokonda Bonza, comme candidat à la Primature. Pour convaincre, Hyacinthe SHISSO, Président National de la CRC, a signé et publié, un communiqué de presse dans lequel, il avance des raisons de ce plébiscite. Pour lui, en effet, ‘’Mokonda Bonza est un homme de compromis entre la Majorité et l’Opposition. Il a, à la fois, les énergies, stratégies, capacités intellectuelles et morales pour prendre à bras le corps, le processus vers l’alternance démocratique, lors des prochaines élections générales dont la tenue a été fixée à la fin du mois d’avril 2018 en RD. Congo’’. Autrement dit, la CRC pense que le Professeur Florentin Mokonda qui, en même temps, est Sénateur, dispose d’une expérience avérée dont le pays a besoin, dès maintenant, pour la gestion de cette période charnière. Shisso le dit, à haute voix, lorsqu’il passe en revue le profil de son candidat et invite l’Opposition pro-dialogue à le mettre à l’épreuve.

Communiqué de Presse

Course à la Primature en RDC : «la CRC choisit le Sénateur, Professeur Florentin Mokonda Bonza»

A la suite du Dialogue Politique conclu à la Cité de l’Union Africaine, le 18 octobre 2016, entre une classe des Partis et Regroupements Politiques ainsi que celle de la Société Civile, s’ouvre une ère politique nouvelle dans l’espace politique RD Congolais qui conduira, à coup sûr, le Peuple Congolais vers sa marche inexorable afin de doter le pays (RDC) de nouveaux animateurs, avec à la clé, l’Alternance Politique dans les Institutions et ce, au respect de la Constitution.

La Convention pour la Renaissance du Congo, Parti politique de l’Opposition avec un ancrage réel sur toute l’étendue du territoire National ainsi que ses dirigeants estiment faire un choix judicieux sur les ‘’Primaturables’’ pendant cette Période Charnière que traverse notre pays ; son dévolu est le Sénateur Florentin MOKONDA BONZA, qui se révèle comme un homme de compromis Politique entre la Majorité et l’Opposition, car il a en lui toutes les Energies, Stratégies et Capacités Intellectuelles et Morales à même de prendre à bras le corps ce processus vers l’avènement de l’Alternance, lors des élections générales prévues et arrêtées en Avril 2018 au regard de l’accord global sus-venté.

Pour la petite histoire, le Sénateur et Professeur Florentin MOKONDA BONZA a joué un rôle très important presque dans les mêmes conditions des Tensions Politiques et Sociales en sa qualité de Directeur de Cabinet du défunt Maréchal Président MOBUTU, en l’amenant à prendre la décision d’ouvrir le Multipartisme inclusif et intégral au Congo ex-Zaïre en 1990.

Disons qu’à cette époque, il était l’intermédiaire entre le Maréchal MOBUTU en fin mandat et le Président TSHISEKEDI WA MULUMBA, Chef de file de l’Opposition.

Aujourd’hui, Etienne TSHISEKEDI, Président de Rassemblement des Forces acquises aux Changements ; de deux personnalités (Florentin MOKONDA et Etienne TSHISEKEDI) est née une considération mutuelle.

Ce qui est un atout majeur en ce moment où le Rassemblement exige des contacts directs avec le pouvoir en place.

Le Sénateur Florentin MOKONDA BONZA, est celui qui sonna l’alerte du glissement du haut de la Tribune de la Chambre Haute du Parlement en janvier 2015, dont le pouvoir organisateur voulait justifier le glissement par la non-tenue des élections, en précédant le recensement scientifique de la population.

Par ses réflexions, le Sénateur Prof. Florentin MOKONDA BONZA a démontré au peuple Congolais son sens élevé du Nationalisme et du Patriotisme ; seul l’intérêt général comptait à ses yeux.

La CRC se reconnaît dans la ligne politique Centriste du Professeur Florentin MOKONDA BONZA et ne peut que soutenir sa candidature au poste du Premier Ministre de la période Charnière (glissement-transition) jusqu’à l’Alternance à travers les élections générales crédibles, transparentes et apaisées en RDC.

Le Sénateur Prof. MOKONDA BONZA, je m’en doute, serait le Premier Ministre NORMAL, REPUBLICAIN respectueux des hommes et des Institutions légalement établis en RDC.

Toutefois, cet homme de convictions a du potentiel et de l’expérience politique avérée, doublé d’une large connaissance de la Technostructure institutionnelle et économique qui permettraient, sans coup férir, à atténuer les tensions sociales et politiques qui sont le décor du quotidien de la RDC en ce moment.

Faisant partie de la grande famille de l’Opposition qui prône l’Alternance Démocratique, et conscient des attentes de la population Congolaise, certes, il mènera ce combat jusqu’à terme ; tel est le souhait de la population Congolaise et de la CRC.

Ainsi fait à Kinshasa, le 26/10/2016

La CRC,

Hyacinthe SHISSO,

Président National
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top