0
Liens commerciaux

Le vice-premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reyenders a plaidé pour la tenue d’un nouveau dialogue qu’il souhaite plus inclusif. Invité dimanche de 13h00 à la télévision belge RTL TVI, le chef de la diplomatie belge a durci le ton contre le pouvoir de Kinshasa. « Nous sommes fermes. Il faut un autre dialogue incluant toute l’opposition notamment Étienne Tshisekedi », martèle Didier Reyenders qui estime que « c’est l’unique façon de sortir l’impasse et d’organiser les élections l’année prochaine et pas plus ». A bien lire, il est clair que la Belgique s’est déjà projetée pour l’après- Kabila. Pour Didier Reyenders, le peuple congolais aura la chance de connaître une première passation démocratique du pouvoir. Par ailleurs, l’exécutif belge envisage d’enquêter sur le dossier délicat de corruption révélé par le journal le Soir. Affaire qui accable plusieurs personnalités du régime, selon le quotidien belge. Reyenders prévient que son pays a la compétence d’enquêter sur la corruption au Congo et il le fera en collaboration avec la communauté internationale.

Alphonse muderhwa


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top