0
Liens commerciaux



Au dialogue, rien ne va. Alors que la signature de l’Accord politique censé gérer le pays pendant la période de transition décidée à la Cité de l’Union Africaine, sous la bénédiction d’Edem Kodjo, est presque bloquée, l’on annonce une bagarre rangée entre deux ailes de la composante Opposition politique au dialogue. Il y a un camp qui s’identifie à Steve Mbikayi, dénommé le Courant nationaliste, et celui conduit par Vital Kamerhe, le Co-modérateur du Dialogue pour le compte de la Composante Opposition. Dans une déclaration signée hier, mercredi 5 octobre 2016, par des délégués au Dialogue se réclamant du Courant nationaliste de l’Opposition, le Facilitateur Edem Kodjo est averti sur les agissements peu orthodoxes de Vital Kamerhe qui abuserait de sa position de Co-modérateur pour engager seul l’ensemble de l’Opposition au Dialogue. C’est le Député Steve Mbikayi qui mène la fronde anti-Kamerhe accusé de confondre son rôle de Co-modérateur à celui de Chef de file de l’Opposition. Il se prendrait même pour le Porte-parole de l’Opposition politique congolaise dans son ensemble, en vertu d’une interprétation tronquée de la loi portant Statut de l’Opposition. Disant non à cette confusion, le Courant nationaliste de Steve Mbikayi reproche à Kamerhe de s’attribuer un pouvoir qu’il n’a pas. Depuis le début du Dialogue à la Cité de l’Union Africaine, Kamerhe n’associe personne, à part les membres de son parti, aux négociations directes avec la majorité Présidentielle et les autres composantes. Le Groupe de Mbikayi affirme n’avoir jamais été consulté.

Aussi Steve Mbikayi indexe Vital Kamerhe comme un apôtre du clientélisme qui donne tout aux transfuges de la Dynamique de l’opposition qui lui sont proches et soumis à son autorité. Pire, Kamerhe ne supporterait aucune contradiction et refuserait systématiquement d’accorder la parole aux délégués du Courant nationaliste de Mbikayi chaque fois qu’il modère les travaux du Dialogue en plénière. « Seuls sont autorisés de prendre la parole, ceux qui l’accompagnent dans sa lutte de positionnement dans les institutions de la transition ».

Par ailleurs, Steve Mbikayi et les membres de son groupe n’acceptent pas le fait que le Co-modérateur Kamerhe soit à la solde des Chancelleries occidentales auxquelles il n’hésite à faire rapport même pendant les travaux de la composante. Par conséquent, ce Courant nationaliste des délégués de l’Opposition au Dialogue rejette tous les engagements pris par Kamerhe. Parce que le consensus n’a pas été respecté comme mode de prise de décision.

Kevin Inana



DECLARATION DU COURANT NATIONALISTE DE L’OPPOSITION PRESENTE AU DIALOGUE

Le Courant nationaliste de l’Opposition présente au Dialogue politique et inclusif s’est réuni ce mercredi 5 octobre 2016 à GB, dans la commune de la Gombe, en vue de mettre en commun les propositions à défendre au Dialogue dans l’Accord politique à conclure avec la Majorité présidentielle et d’autres composantes au Dialogue.

Après cette mise en commun, le Courant nationaliste de l’Opposition présente au Dialogue a analysé le comportement de Monsieur Vital Kamerhe, le Modérateur de la composante Opposition au Dialogue. De cette analyse, il ressort que Monsieur Vital Kamerhe confond son rôle de Co-modérateur chargé de donner la parole dans la plénière du Dialogue pour le compte de l’Opposition au Dialogue à celui de Chef de file de l’Opposition ou de Porte-parole de l’Opposition tel que défini par la loi portant Statut de l’Opposition.

Fort de cette confusion, Monsieur le Co-modérateur se donne le pouvoir qu’il n’a pas ! Depuis le début du Dialogue, toutes les fois qu’il fait constituer des délégations pour négocier avec d’autres composantes, la plénière n’a jamais été consultée ! Sur base du clientélisme, les délégués désignés sont toujours de son courant transfuge de la Dynamique de l’Opposition qui lui sont proches et soumis à son autorité !

Le Co-modérateur désigné ne supporte aucune contradiction et refuse systématiquement la parole au Courant nationaliste quand c’est son tour de modérer les travaux du Dialogue en plénière. Seuls sont autorisés de parler, ceux qui l’accompagnent dans sa lutte de positionnement dans les institutions de la transition. Le Courant nationaliste au dialogue politique est frustré de constater que le Co-modérateur de l’Opposition au dialogue subit gentiment le dictat des chancelleries occidentales auxquelles il n’hésite à faire rapport même pendant les travaux de la Composante.
Tenant compte de ce qui précède, le Courant nationaliste de l’Opposition au Dialogue porte à la connaissance du Facilitateur et de toute l’opinion nationale qu’il n’est pas concerné par tous les engagements pris par le Co-modérateur qui n’engage que lui et la sensibilité de l’opposition qu’il incarne. Le mode de décision prévu par la Feuille de route du Dialogue étant le consensus, tout engagement et tout accord qui n’aurait pas fait l’objet du consensus au sein de notre Composante ne nous engagera pas.

Les délégués

Steve Mbikayi NCPS

Marcel Mandela MDPEE

Martin Mukenge


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top