0
Liens commerciaux



*Le Dialogue est certes terminé, mais Franck Diongo n’a pas encore dit son dernier mot. Réagissant à l’accord conclu à la Cité de l’Union Africaine, Franck Diongo ne perd pas espoir. Notamment, sur le respect de la constitution et les lois de la République. Mais, aussi, sur la passation pacifique du pouvoir, conformément à la Constitution. Président National du Mouvement Lumumbiste Progressiste, cet élu national considère cet accord sanctionnant le dialogue comme une farce. Plus loin dans ses propos, il pense que cet accord de la cité de l’Union Africaine démontre le complot des dialogueurs contre le pays. De ce fait, il lance un appel à l’endroit de l’ensemble de la population congolaise de boycotter toutes les résolutions et faire confiance au Rassemblement qui s’est résolument engagé dans la défense des intérêts de la population.

Il n’est pas du genre à fermer la bouche dès lors que les choses ne marchent pas comme il se doit. Il s’agit bien de Franck Diongo, Député national. Elu de Kinshasa, il donne son point de vue face à toutes les questions d’actualités. Ce faisant, il délie sa langue, à chaque fois que cela s’avère nécessaire, surtout s’il s’agit de défendre le pays et plus encore la population congolaise. Après avoir lu minutieusement, et page par page, l’accord du dialogue, Franck Diongo a réagi. Comme dans ses habitudes, cet élu a réservé la primeur de sa réflexion à La Prospérité, quotidien d’action pour la démocratie et le développement. De prime à bord, cet élu rappelle qu’en lisant l’accord, il a fini par comprendre qu’il n’y a aucune volonté politique du côté des dialogueurs de pouvoir organiser les élections, même en 2018. Deuxièmement, il note que cet accord offre le glissement d’une durée indéterminée. Cela veut dire que l’opposition et la majorité, toute les deux parties, sont d’accord pour glisser ensemble. Troisièmement, le Président du Front Anti Dialogue et Premier Vice-président de l’Alternance pour la République souligne que face à cette situation, c’est le peuple congolais qui sort perdant. Car, soutient-il, la population ne va certainement pas se retrouver dans les conclusions de ce forum de la majorité présidentielle et de ses alliés. « Nous pensons que cet accord vient mettre en place le système de la présidence à vie en République Démocratique du Congo. Mais, nous n’allons pas nous laisser faire. Je rassure l’ensemble de la population que le Rassemblement pèsera de tout son poids pour barrer la route à tous les ennemis de la démocratie dans notre pays », a-t-il promis avec fermeté. Pour ce Député National, élu de Kinshasa, Joseph Kabila et Vital Kamethe n’ont pas l’intention d’organiser les élections. «Il s’agit là d’une complicité pour la non-réalisation des élections. Voilà, je tiens à dire aux congolais de se préparer pour se prendre en charge. Car, cet accord démontre le complot contre le pays», a-t-il dénoncé avec la dernière énergie. Et de poursuivre que c’est une farce parce que même eux-mêmes ne croient pas à ce document qui trompe la vigilance de notre peuple. « Nous avons dit plusieurs fois que rien de bon ne sortira de ce forum réalisé dans un camp militaire. Aujourd’hui, je crois que l’opinion tant nationale qu’internationale nous donne raison. Mais, rien n’est fini, nous sommes là pour défendre l’ensemble de la population congolaise », a-t-il promis.

La détermination de poursuivre le combat

Au regard de l’évolution de l’actualité, l’opposant radical a tenu à rassurer l’opinion sur la détermination du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au Changement en République Démocratique du Congo, particulièrement le MLP, de poursuivre le combat jusqu’à la victoire. « Ce n’est pas des intimidations, ni des menaces qui vont nous décourager. Que le peuple congolais nous fasse entièrement confiance, car nous n’allons pas le décevoir. Nous avons l’engagement de défendre la patrie et rien ne changera tant que nous sommes vivants», a-t-il rassuré la population congolaise.

De la journée «ville morte»

Réagissant sur la journée «ville morte», Franck Diongo Shamba parle d’une réussite totale. Cet élu national a profité de l’occasion pour saluer la détermination de l’ensemble de la population congolaise, non seulement pour le respect du mot d’ordre du Rassemblement visant à donner un carton jaune au pouvoir, mais aussi pour sa volonté de militer en faveur de l’alternance démocratique au sommet de l’Etat. L’objectif de cette action, faut-il le rappeler, était de donner un carton jaune au pouvoir en place en guise d’avertissement pour le respect de la Constitution et surtout la fin du mandat du Président de la République, qui intervient, rappelle Franck Diongo Shamba, ce 19 décembre 2016.

Donnant son point de vue par rapport à cette journée «ville morte», le Président du MLP se réjouit de voir que les congolais ont fait entièrement confiance au Rassemblement, qui est porteur de ses attentes.

«Il n’est un secret pour personne que le Rassemblement a gagné son pari. Des équipes ont circulé dans toute la ville-province de Kinshasa, et je peux vous dire avec assurance que la population a respecté, à la lettre, le mot d’ordre du Rassemblement, dirigé par le Président Etienne Tshisekedi. La majorité n’a encore rien vu, nous sommes déterminés à faire respecter la constitution et les lois de la République », a-t-il dit avec aisance. La réussite de cette journée à plusieurs significations à en croire Franck Diongo. Pour lui, cela veut dire que « le peuple congolais est déterminé à aller jusqu’au bout ; c’est un rejet de la farce du camp Tshatshi ; le désaveu massif de la population au Président de la République, au gouvernement, aux institutions du pays, à l’accord farce de la cité de l’UA ». La vérité est que, souligne-t-il, le peuple tient au respect de la Constitution et au départ du Président dans le délai constitutionnel, c'est-à-dire le 19 décembre prochain. ‘’Il y a eu d’abord la notification du préavis, ensuite est venu la carte jaune, très prochainement, c'est-à-dire au mois de décembre, ça sera le carton rouge. Les congolais ont donné un avertissement et il promet de continuer le combat’’, a-t-il expliqué à La Prospérité.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top