0
Liens commerciaux

La journaliste belge est une spécialiste de la République Démocratique du Congo depuis de très longues années. Depuis Mobutu, lorsque Colette Braeckman s’exprime sur la situation du pays, son point de vue est suivi avec beaucoup d’attention.

La dernière sortie de l’Éditorialiste au Quotidien Le Soir était dimanche 23 septembre sur Tv5Monde où elle a fait une victime : Vital Kamerhe.

Dans le reportage diffusé aucours de l’émission Kiosque sur la signature de l’accord politique à Kinshasa, on y entend l'ancien président de l’Assemblée nationale fustiger « ceux qui veulent commencer par la guerre avant de discuter ». L’auteure de « le Dinosaure » n’a pas tardé pour tacler le chef de fil de l’UNC.

« Ce terme de guerre employé par monsieur Kamerhe est extrêmement préoccupant », a d’abord souligné Colette Braeckman. Avant de l’interroger : « qui parle de la guerre ? qui veut provoquer la guerre ? Est-ce que c’est le pouvoir qui veut se maintenir en provoquant la guerre et en menaçant ceux qui ne seraient pas d’accord avec lui de leur imposer une guerre?».

Et de répondre : « Ce n’est pas la population. La population demande seulement que la loi soit respectée, que la constitution soit respectée ( voir la vidéo ci-dessous).
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top