Liens commerciaux

0


Les voix ne cessent de fuser de partout au sujet de la mort inopinée de l’ancien vice-président congolais, en charge des affaires sociales et culturelles, Z’Ahidi Arthur Ngoma. Bruno Mavungu, président de l’Union pour la Démocratie et la Renaissance du Congo, parti politique qui a vu le jour il y a peu, a fait un témoignage poignant concernant cette figure emblématique de la politique congolaise qui, désormais, ne reviendra plus jamais sur la terre des hommes. Ce faisant, il a présenté ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée et à tous ceux qui ont côtoyé Z’ahidi Arthur Ngoma.

Il l’a fait savoir au cours d’un entretien qu’il a accordé au Journal La Prospérité, hier, vendredi, 07 octobre 2016.

Si Z’Ahidi était un homme très humble, Mavungu Bruno, l’une des personnalités politiques aux assises de la cité de l’Union Africaine, exhorte les congolais, pour ne pas dire seulement les politiques, à incarner des valeurs telles que l’humilité et l’écoute de l’autre, pour faire avancer ce pays. Car, disent les écritures saintes, Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles.

Par ailleurs, il a reconnu de lui, les grandes valeurs humanitaires propres à un homme politique de son rang, mais également à un père biologique. Pour l’ancien Secrétaire Général de l’UDPS, l’illustre disparu est un homme humble qui savait écouter et entendre l’autre. Il regrette profondément sa mort inopinée qui le bouleverse jusqu’à ce jour. En ce sens qu’il a été désigné comme président de la composante de personnalités du dialogue politique national inclusif sous la facilitation d’Edem Kodjo. Et donc, c’est lui qui présidait les réunions. En apprenant l’évacuation de Z’Ahidi à l’étranger, la composante « Personnalités » avait dit une prière en sa faveur pour supplier le Créateur de le garder en vie. Cependant, sa volonté étant suprême, il l’a repris auprès de lui. Visiblement plongé dans le désarroi, Bruno Mavungu s’est efforcé de chercher, tant soit peu, des mots qui lui convenaient pour témoigner sur celui qu’il a découvert, véritablement, en travaillant avec lui aux assises de la cité de l’Union Africaine. « M. Z’Ahidi m’a laissé de bonnes impressions sur sa personnalité. Son intelligence, son sens élevé d’écoute et sa patience dans les réactions. «J’ai toutes les raisons pour sentir la douleur de sa disparition. Le président Z’Ahidi savait communiquer ses idées aux autres », a-t-il dit. Et d’ajouter que «J’aimerai retrouver ses qualités dans nos acteurs politiques actuels ainsi que chez ses enfants. Ce sera pour le bien de toute la République. Au Congo, chacun doit être humble et doit développer le sens profond d’écoute de l’autre, sans chercher à se défendre pour les intérêts personnels», a-t-il prêché aux pèlerins qui restent encore sur la terre des hommes.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top