0
Liens commerciaux



Dernières manœuvres d’accostage à la Cité de l’Union Africaine, à Kinshasa. Demain mardi 18 octobre 2016, à midi, intervient la clôture des travaux du forum national congolais ayant mis autour d’une table des délégués de la Majorité Présidentielle, d’une frange de l’Opposition politique, de la Société civile et des confessions religieuses sous la facilitation du Togolais Edem Kodjo et l’accompagnement du Groupe de Soutien International (ONU, UA, UE, OIF, SADC, CIRGL). Selon les deux co-modérateurs, Alexis Thambwe et Vital Kamerhe, un compromis a, enfin, été trouvé et son contenu sera soumis à la plénière du dialogue, aujourd’hui lundi 17 octobre à partir de quinze heures. Au terme de si longues et rocambolesques péripéties, les Congolais ne peuvent que pousser un ouf de soulagement. Quels sont les acquis du forum de la Cité de l’UA ? La tempête s’est-elle, pour autant, calmée dans l’arène politique congolaise ?

Les participants au dialogue viennent, en effet, de s’entendre sur un Accord politique. Il est acquis que la convocation du corps électoral aura lieu, le 30 octobre 2017 et les élections proprement dites, la présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales, est programmée à fin avril 2018. Autres faits majeurs : l’Accord maintient Joseph Kabila, l’actuel Président de la République en fonction jusqu’à l’installation effective du nouveau Président élu (article 70 alinéa 2 de la Constitution) ; l’Accord confie la primature à l’Opposition congolaise ; l’Accord opte pour la restructuration partielle de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Autrement dit, il sera procédé, au sein de cette institution d’appui à la démocratie, au remplacement de tous les membres issus des rangs de l’Opposition. Le partage des postes de responsabilités pourrait aussi s’opérer dans la territoriale et les entreprises du Portefeuille. Aussi, une tripartite sera-t-elle mise en place en vue du suivi dudit Accord dont la signature interviendra, sauf imprévu, au cours d’une cérémonie solennelle, ce mardi 18 octobre à midi.

Il sied de rappeler qu’il était, d’ores et déjà, acquis la refonte totale du fichier électoral dont la CENI, pilotée par Corneille Nangaa, prévoit la fin, au 31 juillet 2017. Cependant, cet Accord tant attendu laisse une ouverture au Rassemblement made in Genval (Royaume de Belgique) mené par le l’opposant historique, Etienne Tshisekedi. Quelques postes sont d’office réservés à cette frange radicalisée de l’Opposition congolaise qui, encore une fois, appelle à une journée ville morte ce mercredi 19 octobre.

Par ailleurs, un mini-sommet sur la crise électorale en République démocratique du Congo est prévu, le 26 octobre prochain, à Luanda, capitale de la République d’Angola voisine. Un nouveau consensus entre acteurs congolais (pro-dialogue et anti-dialogue de la Cité de l’UA) verra-t-elle le jour ? Wait and see. Quoi qu’il en soit, le dialogue demeure la voie royale, la voie de la sagesse, pour des scrutins crédibles et apaisés. Etant donné que le bateau arrive finalement à bon port, les Congolais n’attendent que la mise en œuvre de l’Accord politique pour préserver la paix et la stabilité de cet immense, riche et beau pays, au cœur du continent noir. L’illustre Frantz Fanon n’avait-il pas déclaré : « l’Afrique a la forme d’un revolver dont la gâchette est placée au Congo ?». Les acteurs congolais sont donc, appelés à appuyer sur cette gâchette uniquement pour l’essor de la RDC et, surtout pas, pour le chaos. A bon entendeur…
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top