0
Liens commerciaux

Après avoir tenté d’effacer les traces de son dossier judiciaire au Tripaix de Lubumbashi. Kamalondo en faisant fuir juge, greffier et secrétaire avec les pièces du dossier, l’ancien Gouverneur de ‘ex-Province du Katanga tente, cette fois-ci d’effacer les traces du dossier de son affaire sur l’insurrection pour laquelle il a été inculpé au parquet de Lubumbashi avant de s’envoler pour l’étranger, soi-disant pour des soins de santé. Ceci en désespoir de cause après avoir échouer de se blanchir à travers des préalables du Rassemblement pour sa participation au dialogue qui prend déjà fin.



Un incendie s’est déclaré dans le bâtiment du parquet de Lubumbashi dans la nuit de dimanche à ce lundi 17 octobre 2016. Ce sinistre a suffi pour susciter des interrogations sur son origine. Mais les analystes ne sont pas allés loin pour pointer du doigt le principal suspect, à savoir Moïse Katumbi.

Ce dernier a, en effet, maille à partir avec la justice lushoise, non pas seulement dans l’affaire qui l’oppose à la famille grecque Stoupis au sujet des immeubles que cette dernière réclame et que Katumbi et son frère Katebe Katoto auraient spoliés, dossier pour lequel l’ancien Gouverneur de l’ancienne province du Katanga avait été condamné à 5 ans de prison ferme, mais aussi celle des poursuites dont il fait l’objet pour faits insurrectionnels, dossier dans lequel il a été inculpé avant de se rendre à l’étranger soi-disant pour des soins de santé.

Sur ma première affaire pendante au tribunal de paix de Lubumbashi/Kamalondo, à plusieurs reprises, Moïse Katumbi a tenté d’étouffer le dossier qui le rend inéligible pour la prochaine présidentielle dont il a déclaré sa candidature.

Le premier acte fut la disparition de la juge en charge de l’affaire avant de se signaler par une lettre lui attribuée et dans laquelle elle déclare avoir fait l’objet de pressions pour rendre son verdict contre Katumbi. L’authenticité de cette lettre n’a jamais été établie à ce jour. La concernée sera ensuite signalée en Europe, en Belgique, aux côtés de Moïse Katumbi lors d’une intervention dans une conférence tenue dans un local du siège de l’Union Africaine face à un parterre des Congolais de la diaspora.Viendra ensuite la fuite spectaculaire du greffier et de la secrétaire du tripaix/Lubumbashi avec tout le dossier. Même la page signalant le dossier dans le registre ad hoc avait été arrachée.

Cette fois-ci, l’attaque du parquet de Lubumbashi atteste la thèse d’une autre tentative d’effacement du dossier de Katumbi sur son inculpation pour faits insurrectionnels avec le concours de mercenaires américains.

Le dossier judiciaire de Katumbi figure en bonne place des préalables du Rassemblement pour sa participation au dialogue. Faute d’avoir obtenu gain de cause à ce sujet, puisque le dialogue prend déjà fin, Moïse katumbi aurait donc choisi sa méthode de prédilection : la destruction méchante…



PDM (Congovirtuel.net)
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

Radek Suprême l ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .

Radek Suprême l  ' Album " Billet d ' écrou " Disponible .
Chez Diego Music .
 
Top